•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Salon du livre de Montréal : une dernière fois à la Place Bonaventure

De nombreuses personnes se promènent dans les allées du Salon du livre.

La foule au Salon du livre de Montréal en 2017

Photo : Jean-Guy Thibodeau

Cecile Gladel

Difficile de se renouveler avec un paquebot tel que le Salon du livre de Montréal, mais on tente la nouveauté pour cette dernière année à la Place Bonaventure. Des changements seront faits en fonction des demandes du public.

L’an prochain, le salon déménagera au Palais des congrès de Montréal dans une salle avec une configuration et une architecture totalement différentes. Le but cette année était de ne pas attendre de déménager avant de faire des changements, d’être à l’écoute de nos visiteurs en faisant tout de suite des modifications dans l’aménagement, mais aussi de tester des choses. Comment peut-on changer tout en étant dans la continuité? On ne change pas parce que ça ne va pas, on change car il est nécessaire d’arriver avec de nouvelles propositions pour aller chercher un nouveau public et pour récupérer les gens qui sont partis, avance le directeur général du Salon du livre de Montréal, Olivier Gougeon.

L'homme a les cheveux attachés, des lunettes, et il regarde la caméra.

Olivier Gougeon est le directeur général du Salon du livre de Montréal

Photo : Mélanie Crête

Des espaces pour se reposer

L’un des plus gros changements sera l'agora au centre de la salle avec une scène de 50 places et un café-bar. Des lieux de repos seront aussi aménagés un peu partout pour prendre une pause. On voulait insuffler un vent de changement pour [répondre] à ce que le public demandait, à savoir des lieux pour s’asseoir, lire, se reposer, essayer de mieux circuler. De faire en sorte que le plaisir se ressente davantage, explique Olivier Gougeon.

Aussi, un espace sera réservé aux jeunes. Souvent, on les voyait assis dans les allées pour lire immédiatement les livres achetés, mentionne-t-il.

Les plus jeunes auront aussi leur moment réservé. Mille enfants de 4 et 5 ans fréquentant les garderies envahiront le salon le vendredi matin.

Des conférences sur l’environnement

Le Salon du livre de Montréal offrira diverses conférences thématiques, dont plusieurs en environnement. On pourra notamment écouter Florence-Léa Siry expliquer comment manger sans gaspiller, Chantal Plamondon et Jay Sinha aborderont la vie sans plastique, Sheila Watt-Cloutier et Laure Waridel parleront de militantisme environnemental, et les autrices Isabelle Laflèche, Madeleine Arcand et Léonie Daignault-Leclerc sensibiliseront les gens aux enjeux éthiques et écologiques entourant l’industrie de la mode.

De nombreuses autres conférences seront offertes sur les thèmes de l’histoire, du journalisme, du voyage, de la parentalité, de la technologie, de l'innovation, du vivre ensemble et de la diversité.

Enki Bilal, invité d’honneur

Outre Enki Bilal, l’un des bédéistes français les plus célèbres, les autrices et auteurs invités d’honneur sont Fanny Britt, Jean-Paul Daoust, Tristan Demers, Antonine Maillet, Andrée Poulin, Sheila Watt-Cloutier et Webster.

L'homme regarde la caméra.

Le dessinateur et réalisateur français Enki Bilal le 14 octobre 2019

Photo : afp via getty images / JOEL SAGET

Si seulement deux séances de signatures sont prévues pour Enki Bilal, ses fans pourront l’entendre lors d’une carte blanche le vendredi 22 novembre à 18 h. Il évoquera ses sources d’inspiration, les principaux thèmes à l’origine de ses créations, son plus récent diptyque, Bug (Casterman), ainsi que les œuvres qui ont marqué ses 40 ans de carrière. Un rendez-vous passionnant en perspective. On pourra entendre aussi ses confidences le samedi matin.

L’un des ateliers auquel participera l’invité d’honneur Webster est sur l’écriture de chansons hip-hop. Ça nous permet de montrer un peu à quoi ressemble l’écriture d’un texte de rap. C’est beaucoup plus compliqué et profond que les gens se l’imaginent, a souligné l’artiste à la chroniqueuse culturelle du 15-18, Catherine Richer.

Le quartier Saint-Michel en vedette

Cette année, en plus de faire un clin d’œil à l’Ukraine, le Salon mettra en vedette un quartier de Montréal : Saint-Michel. J’ai toujours voulu mettre de l’avant la ville de Montréal, car c’est le Salon du livre de Montréal, pas celui de Chibougamau, soutient Olivier Gougeon.

Le public pourra donc en apprendre plus sur la diversité culturelle de ce quartier. Au programme de l’espace réservé à Saint-Michel : des animations, des groupes scolaires du quartier et des personnes invitées qui y habitent.

L'homme regarde la caméra.

L'écrivain britannique R. J. Ellory

Photo : afp via getty images / FRANCOIS GUILLOT

Fait à noter : des vedettes viendront faire leur tour au Salon. On pourra y voir entre autres l'auteur de polars britannique R. J. Ellory, Ken Dryden, Pierre Bruneau, Lucien Bouchard, Anick Lemay, Louise Tremblay-D'Essiambre, Michel Tremblay, Gilles Tibo, Sœur Angèle, Bryan Perro, Michel Rabagliati, Zachary Richard, Midam, Grégoire Delacourt, Louise Penny, Marie Laberge, Bret Easton Ellis, Philippe Besson, Marek Alter, Pierre Simenon (le fils de Georges Simenon) et Gabriel Nadeau-Dubois, pour ne nommer que ces noms.

Signalons aussi que Didier Lucien participera à une discussion intitulée « Peut-on rire de tout au théâtre? ».

Cependant, pour Olivier Gougeon, le Salon ne permet pas uniquement au public de rencontrer des vedettes.

Oui, c’est sûr que ça va attirer du monde. Mais prenez les jeunes qui sont [déjà] venus au Salon du livre de Montréal. Quand on leur en parle, leurs yeux s’illuminent, car ça a souvent été leur premier rapport avec ce temple de la littérature. Ils passaient dans les allées et ils ont peut-être rencontré un auteur. Ce ne sont pas seulement des vedettes qu’ils viennent voir.

Olivier Gougeon

Il ajoute que le Salon peut jouer un rôle en faisant découvrir des autrices et des auteurs et en ne misant pas tout sur les vedettes. 

Un dernier conseil du directeur général si on veut profiter du Salon du livre plus calmement : Venez le mercredi, le jeudi ou vendredi soir, ou même le lundi, car le samedi, il y a du monde, c’est certain.

Le Salon du livre de Montréal se tiendra du mercredi 20 au lundi 25 novembre 2019 à la Place Bonaventure.

Livres

Arts