•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas d’élections partielles à court terme au Nouveau-Brunswick

Blaine Higgs, le premier ministre du Nouveau-Brunswick, en entrevue à l'Assemblée législative, à Fredericton.

Des élections partielles doivent se tenir pour remplacer l'ancien premier ministre Brian Gallant et le ministre Greg Thompson, mort le mois dernier.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le gouvernement Higgs affirme que des élections complémentaires auront lieu le printemps prochain « au plus tard » pour combler les deux sièges vacants à l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick.

Les postes sont vacants depuis la démission de Brian Gallant, l’ancien premier ministre libéral, et le décès le mois dernier de Greg Thompson, ministre des Affaires intergouvernementales.

Ils représentaient respectivement les circonscriptions de Baie-de-Shediac-Dieppe et de Sainte-Croix.

Dans une déclaration écrite, le premier ministre précise que son gouvernement veut se concentrer sur des problèmes plus pressants.

Nous avons beaucoup de problèmes graves sur lesquels nous devons travailler dans la province, et nous avons l'intention de poursuivre notre programme avec le gouvernement minoritaire que nous avons à l'Assemblée législative.

Les deux vacances n’ont pas changé le rapport des forces à l’Assemblée législative. Les progressistes-conservateurs comptent 21 députés, les libéraux 20, et les alliancistes et les verts 3 chacun.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale