•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toronto donne le feu vert à l'accord de transport en commun avec l'Ontario

Deux hommes se parlent debout dans un bureau.

La Ville de Toronto pourra dorénavant négocier et conclure des accords avec l'Ontario concernant les projets de transport en commun dans la Ville Reine.

Photo : La Presse canadienne / Tijana Martin

Radio-Canada

Les conseillers municipaux de Toronto approuvent l'entente entre la Ville et la province pour, entre autres, la construction de la ligne Ontario du métro. Ils ont voté à 22 contre 3 en faveur du projet.

Le conseil municipal de Toronto a voté en faveur de l'expansion du réseau de transport en commun de la Ville Reine avec le gouvernement de l'Ontario, mardi.

Selon cette entente, la Ville s’engage à soutenir les plans pour la ligne de 15 km de long proposée par le gouvernement de Doug Ford. En échange, la province accepte que Toronto garde la mainmise sur la gestion du réseau existant de métro.

La ligne doit s’étendre de la Place de l'Ontario jusqu'au Centre des sciences de l'Ontario, en passant par le centre-ville, avec des portions souterraines et en surface. Le projet pourrait coûter de 9,5 milliards à 11,4 milliards de dollars, selon un récent rapport à la Ville.

Photo de lignes de différentes couleurs montrant sur une carte les nouvelles lignes de transport en commun projetées et les lignes existantes.

La carte des nouvelles lignes projetées par le gouvernement Ford

Photo : Radio-Canada

Le maire de Toronto, John Tory, accueille favorablement l'issue du vote.

Selon lui, ce plan est crucial pour l’avenir de la ville et la décision prise mardi permettra à la Ville d'avoir son mot à dire concernant les projets avec la province.

Le premier ministre ontarien, Doug Ford, parle d'une opportunité historique.

Je me suis engagé envers les Ontariens à faire construire rapidement de nouvelles infrastructures de transport en commun, à désengorger nos routes et notre métro, à stimuler la croissance économique et à leur permettre d'aller au travail et de rentrer auprès de leurs proches plus facilement, plus rapidement et en toute sécurité.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

Le vote d'aujourd'hui marque un moment charnière dans l'histoire du transport en commun à Toronto. Après des années de discussions, la Ville de Toronto et la province de l'Ontario ont approuvé un seul plan unifié pour l'expansion du métro à Toronto, dit pour sa part la ministre des Transports, Caroline Mulroney, par voie de communiqué.

Les quatre projets prioritaires :

  • La nouvelle ligne Ontario (objectif : 2027)
  • Le prolongement du métro Yonge North (objectif : 2029-2030)
  • Le prolongement de la ligne 2 du métro vers Scarborough (objectif : 2029-2030)
  • Le prolongement du train léger sur rail d'Eglinton West Crosstown (objectif : 2030-2031)

De nombreuses questions logistiques restent sans réponse, notamment sur la technologie qui sera employée, les plans exacts, la faisabilité et les coûts à long terme.

Chacun à leur tour, les conseillers ont souligné à maintes reprises le manque de détails.

Plusieurs ont demandé qui serait responsable de l'entretien de la ligne Ontario.

Il y a maintenant cette volonté de travailler ensemble et […] on veut s’assurer d’être à la table, de pouvoir influencer la conception du projet et de poursuivre ce projet de transport collectif de façon réfléchie. Donc c’est important pour nous de continuer de défendre nos citoyens à la table

Brad Bradford, conseiller municipal

Des élus municipaux ont également indiqué que le modèle était encore à déterminer, et les discussions à ce sujet se poursuivent avec la province.

Les conseillers municipaux Kristyn Wong-Tam, Josh Matlow et Gord Perks ont voté contre le projet tel que présenté.

La province veut lancer un appel d’offres dès l’été 2020 et a l’ambition de voir la ligne construite d’ici 2027.

Des coûts distribués entre trois ordres de gouvernement

Des documents de la Ville indiquent que 660 millions de dollars seront consacrés à la création de trois stations supplémentaires sur la ligne 2 du métro, jusqu'à Scarborough.

La Ville fournira aussi 3,16 milliards de dollars obtenus du gouvernement fédéral pour la construction de la ligne Ontario.

Le gouvernement provincial envisage également de rembourser à Toronto les sommes qu'elle a déjà dépensées pour l'expansion du métro.

Selon Doug Ford, il est essentiel que le premier ministre Justin Trudeau et son gouvernement s'engagent à accroître la contribution du fédéral [...] pour respecter les échéanciers.

Une carte de Toronto.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'agence provinciale Metrolinx propose cette carte de la ligne Ontario qui pourrait inclure 15 stations.

Photo : Metrolinx

Plus tôt ce mois-ci, le maire John Tory a déclaré que la cession du métro à la province aurait nui au système de transport en commun et se réjouit que le gouvernement Ford ait changé de cap sur ce plan.

Un groupe de défense des usagers, TTCriders, craint que les communautés touchées par ce projet ne soient pas réellement consultées.

Récemment, des résidents des quartiers de l’est de la ville comme Leslieville ont aussi exprimé des inquiétudes quant à certaines portions de la ligne en surface qui pourraient engendrer du bruit, des expropriations ou une réduction des espaces verts.

Avec les informations de Camille Gris-Roy

Transport en commun

Politique