•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des conseils pour préparer les nouveaux arrivants à l’hiver saskatchewanais

Un terrain recouvert de neige sous un ciel couvert.

L'hiver saskatchewanais est parfois difficile pour les nouveaux arrivants qui ne sont pas habitués aux températures basses.

Photo : Radio-Canada / Emilie Dessureault-Paquette

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Quelques nouveaux arrivants en Saskatchewan ont eu l’occasion de participer à un atelier mis sur pied par l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), mardi, afin de les préparer à l’hiver saskatchewanais.

L’atelier, qui se tenait au Carrefour Horizon, à Regina, a notamment permis aux nouveaux arrivants de recevoir des suggestions d’activités offertes en Saskatchewan pendant la période hivernale comme la raquette, le ski ou le patinage.

L’hiver est long en Saskatchewan, et on ne veut pas qu’ils restent à l’intérieur. [...] La plupart des participants connaissent bien les activités estivales, car ils viennent de pays où il fait très chaud, mais les activités hivernales, ils les connaissent moins, souligne la coordonnatrice de la liaison et inclusion communautaire de l’ACF, Elena Popova.

Des gens, assis, regardent un écran.

Près d'une dizaine de nouveaux arrivants se sont déplacés pour participer à l'atelier organisé par l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), mardi.

Photo : Radio-Canada / Zoé Clin

Des conseils quant à la tenue vestimentaire étaient aussi prodigués par les représentants de l’ACF, afin que parents et enfants soient habillés convenablement pour faire face aux températures rigoureuses de l’hiver saskatchewanais.

D’ailleurs, la plupart des participants n’avaient jamais vu de neige, avant leur arrivée au Canada.

Gros plan sur le visage d'une femme qui répond aux questions du journaliste.

Dative Uwimbabazi, originaire du Rwanda, est arrivée au Canada il y a deux jours et n'avait jamais vu de neige. Elle dit avoir eu peur de glisser en parcourant les rues de Regina, mardi.

Photo : Radio-Canada / Zoé Clin

Je n’ai pas peur [des températures froides]. [...] Je vais m’habiller chaudement et je vais m’en sortir, estime James Numfor, qui est arrivé en Saskatchewan il y a moins d’un mois en provenance du Cameroun.

Gros plan sur le visage d'une homme qui répond aux questions du journaliste.

Malgré les températures froides comparativement à celles de son pays d'origine, le Cameroun, James Numfor affirme qu'il trouve l'envionnement plutôt beau sous la neige.

Photo : Radio-Canada / Zoé Clin

Les températures basses m’inquiètent un peu, surtout pour mes enfants [de 8 et 14 ans], avoue quant à elle Amira Soliman, qui est originaire d’Égypte et qui vit en Saskatchewan depuis trois mois.

Gros plan sur le visage d'une femme qui répond aux questions du journaliste.

Amira Soliman était bien contente d'avoir la possibilité de participer à un atelier comme celui-ci afin de faciliter la transition entre son pays d'origine, l'Égypte, et Regina.

Photo : Radio-Canada / Zoé Clin

Le thème de la conduite automobile dans de telles conditions a également été abordé au cours de l’atelier qui a duré environ une heure.

J’avais des craintes quand j’ai pris ma voiture pour la première fois avec de la neige, mais j’étais plus à l’aise aujourd’hui, note James Numfor.

Le thème de la conduite automobile dans des conditions hivernales est aussi abordé au cours de l’atelier.

Avec les informations de Zoé Clin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !