•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle stratégie d'immunothérapie contre le cancer mise au point au Québec

Un lymphocyte T

Un lymphocyte T

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une thérapie cellulaire qui permet d’amplifier la réponse immunitaire des cellules lymphocytes T contre les tumeurs cancéreuses a été mise au point par des scientifiques québécois associés au Centre de recherche de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont (HMR) et de l’Université de Montréal.

L'immunothérapie est un traitement relativement nouveau par lequel le cancer est attaqué de l'intérieur, en stimulant le système immunitaire plutôt que de s'en prendre aux tumeurs avec des produits chimiques.

Les travaux du Dr Christopher E. Rudd et de ses collègues ont montré qu’une protéine inconnue à ce jour dans les cellules T interagit avec le récepteur clé qui reconnaît les antigènes du cancer et y répond.

À la suite de cette découverte, l’équipe a créé une nouvelle forme d'immunothérapie dans laquelle les cellules T deviennent hyperactives afin de pénétrer dans la tumeur et de passer à l’attaque.

Une modulation de la protéine découverte peut activer le système immunitaire et entraîner la destruction des cellules cancéreuses.

Christopher E. Rudd

Aujourd’hui au Canada

Pas moins de 604 personnes recevront un diagnostic de cancer, et 225 en mourront.

Des résultats encourageants

À ce jour, l'efficacité de cette nouvelle forme d'immunothérapie contre la leucémie et certains cancers de la peau a été testée sur des animaux.

Les chercheurs veulent maintenant tester ce traitement du cancer chez des sujets humains dans des essais cliniques.

Cette découverte est une percée scientifique révolutionnaire, car elle aura une influence significative sur l’efficacité du système immunitaire à éliminer les cellules cancéreuses.

Denis-Claude Roy, directeur scientifique et médical du Centre d’excellence en thérapie cellulaire et du Centre de recherche HMR

Si ces résultats se confirment, la technique pourra également améliorer l'efficacité de la nouvelle thérapie cellulaire (cellules CAR-T) offerte depuis peu à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Les résultats de cette étude viennent d’être publiés dans la prestigieuse revue Nature (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

Médecine

Science