•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dorian a fait plus mal que prévu aux producteurs de maïs de l'Î.-P.-É.

Des grains de maïs endommagés.

S'il croyait pouvoir récupérer la plus grande partie de sa récolte, l'agriculteur Randy Drenth, de l'Île-du-Prince-Édouard, constate à présent que le vent et la pluie, lors du passage de Dorian, ont grandement endommagé les grains de maïs.

Photo : Courtoisie

Radio-Canada

Les mauvaises nouvelles s'accumulent pour des producteurs de maïs de l'Île-du-Prince-Édouard. Ils découvrent que les dommages causés par la tempête Dorian, en septembre, sont plus graves qu'ils ne l'avaient d'abord cru.

Randy Drenth s'attendait à ce qu'une partie de sa récolte de maïs soit malmenée par le passage de la tempête post-tropicale Dorian dans les Maritimes, début septembre. En voyant des épis penchés dans son champ de 50 hectares, l'agriculteur de Summerfield, dans le centre de la province, pensait avoir perdu 10 % à 15 % de sa récolte.

Nous découvrons que les grains ont été grandement endommagés.

Randy Drenth, producteur de maïs de l'Île-du-Prince-Édouard

S'il croyait pouvoir récupérer la plus grande partie de sa récolte, Randy Drenth constate à présent que le vent et la pluie lors du passage de Dorian ont grandement endommagé les grains de maïs.

L'agriculteur dit qu'il n'a pas encore pu récolter son maïs qui est destiné au bétail. Il espère avoir le temps de le faire avant que la pluie ou la neige ne détruise entièrement sa culture. S'il se met à pleuvoir ou à neiger, ça va faire tomber au sol les épis qui sont déjà penchés et [le maïs] ne sera pas du tout récoltable, s'inquiète-t-il.

Randy Drenth entrevoit d'ores et déjà une année difficile pour les éleveurs qui dépendent de son grain pour nourrir leur bétail.

Il demande l'aide des gouvernements.

Le directeur de la Fédération d'agriculture de l'Île-du-Prince-Édouard, Robert Godfrey, dit qu'il entend depuis le passage de la tempête Dorian des préoccupations à la fois des producteurs de maïs et des éleveurs de bétail.

Avec des renseignements de Nancy Russell, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Incidents et catastrophes naturelles