•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget provincial : Calgary doit composer avec des compressions importantes

Un dessin d'une station de la ligne verte. Un wagon est arrêté et des passagers s'apprêtent à monter.

La Ville de Calgary aimerait construire une nouvelle ligne de train léger, la ligne verte.

Photo : Ville de Calgary

Radio-Canada

Les membres du nouveau comité pour la ligne verte de Calgary se sont réunis pour la première fois lundi afin de tenter de trouver un moyen de poursuivre la construction du projet de transport en commun, après que la province eut annulé sa participation au financement dans son dernier budget.

Les sept membres du comité sont tous des conseillers municipaux de Calgary. Shane Keating, qui soutient le projet de 4,9 milliards de dollars depuis ses débuts, a été nommé à la tête du comité.

La province devait verser 555 millions de dollars à la Ville pour que la ligne verte puisse être réalisée, mais, la semaine dernière, le gouvernement de Jason Kenney a réduit ce financement à 75 millions de dollars pour les quatre prochaines années. Le gouvernement a laissé entendre que le reste du financement pourrait venir dans les années suivantes.

[Une somme de] 75 millions de dollars en quatre ans, cela ne sert à rien pour un projet de cette envergure.

Shane Keating, conseiller municipal de Calgary

Le maire de Calgary, Naheed Nenshi, admet que l’idée d’annuler la ligne verte circule à l’Hôtel de Ville. Il estime que l'annulation est prématurée, mais il est presque certain que le projet sera retardé.

Calgary a déjà subi des retards similaires lors de la construction de la portion ouest du train léger, notamment, mais aussi pendant d’autres chantiers. Nous avons commencé les travaux et la province a repoussé ses paiements et nous avons fini par verser beaucoup d'argent, a expliqué Naheed Nenshi.

Je doute que nous puissions terminer ce projet sans accumuler trop de dettes ou sans changements au calendrier initial, a ajouté le maire.

L'ancienne première ministre de l’Alberta, Rachel Notley, avait promis de verser 1,53 milliard de dollars pour la construction, soit le même montant que le gouvernement fédéral et la Ville. Mais les fonds fédéraux seront versés uniquement si les deux autres ordres de gouvernement payent leur part.

La ligne verte est un projet de 46 kilomètres qui doit comprendre 28 stations et qui sera utilisé quotidiennement par environ 250 000 habitants de Calgary.

Un wagon de train qui se trouve sur la plateforme d'un camion est soulevé par un chariot élévateur. Un homme qui porte une veste de sécurité est agenouillé devant le camion et regarde le travail du cariste.

Les wagons originaux du train léger sur rail de Calgary tombent en panne souvent.

Photo : Ville de Calgary

Les restrictions budgétaires remettent en question le financement de nouveaux wagons de train léger qui datent des années 1980.

La Ville craint aussi de devoir faire des modifications dans un programme qui permet aux personnes à faible revenu d’obtenir des laissez-passer pour le transport en commun.

La police est touchée

Le Service de police de Calgary voit également son budget réduit de 12 millions de dollars. Le gouvernement de l’Alberta va notamment conserver une plus grande part des revenus générés par les contraventions, ce qui va coûter 10 millions de dollars par an à Calgary.

Un policier de Calgary avec son insigne en avant-plan.

L'insigne d'un policier de Calgary.

Photo : Radio-Canada / Evelyne Asselin

C'est surprenant que la police subisse des compressions aussi importantes, alors que ce gouvernement se dit fier de l'importance qu'il accorde à l'ordre public, a déclaré le maire de Calgary.

Le chef de police Mark Neufeld dit que la baisse de revenus est importante et qu'il sera difficile de trouver des endroits où faire des économies.

Au cours des dernières années, nous avons réalisé des économies d'environ 20 millions de dollars. Nous avons fait des compressions aux endroits où il était possible de le faire et nous sommes déjà une organisation efficace, a déclaré M. Neufeld.

La réduction de budget équivaut à 130 emplois à temps plein.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique municipale