•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Énergie solaire : pas de nouveau programme au Manitoba avant 2022

Des panneaux solaires.

Ceux qui souhaitent investir dans des panneaux solaires pour leur consommation d'énergie devront patienter encore quelques années.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un nouveau programme qui vise à encourager les Manitobains à se convertir à l'énergie solaire est en marche, mais il ne sera pas accessible avant 2022.

Hydro-Manitoba a permis à 1550 Manitobains de bénéficier d’une aide financière pour installer des panneaux solaires chez eux.

En 2018, la société de la Couronne a mis fin à ce programme pilote, essuyant par la suite de nombreuses critiques à la fois des consommateurs et des installateurs de panneaux solaires.

Une nouvelle société de la Couronne, Efficiency Manitoba, va prendre le relais. Elle concentrera ses actions exclusivement sur la préservation de l’énergie. La semaine dernière, elle a remis son plan d’action sur les trois années à venir à la Régie des services publics. Le document indique que la société de la Couronne souhaite lancer un nouveau programme d’énergie solaire.

Selon la compagnie, les deux premières années seront consacrées à la recherche et à la coordination avec Hydro-Manitoba puisqu’un nouveau programme aura des impacts sur la charge de travail des équipes de Hydro-Manitoba et du système de distribution.

Le document n’explique pas ce à quoi va ressembler ce nouveau programme.

Le plan d’action doit encore recevoir l’approbation de la Régie. S’il est approuvé, il prendra effet le 1er avril 2020. Après cette date, Efficiency Manitoba prévoit deux ans pour planifier son nouveau programme.

Une attente trop longue

Selon le président-directeur général (PDG) de Sycamore Energy, Justin Philipps, cette attente de quatre ans entre les deux programmes est décourageante. Il estime que ce laps de temps empêchera les professionnels de l'industrie qui ont participé au projet pilote de continuer dans ce domaine.

Plutôt que de profiter du succès du premier programme, ils perdent tous les bénéfices obtenus, regrette Justin Philipps.

Selon la PDG d’Efficiency-Manitoba, Colleen Kuruluk, il s’agit surtout de ne pas reproduire les erreurs du passé. Si le programme pilote a connu beaucoup de succès, Colleen Kuruluk estime qu’il n’était pas prêt à satisfaire toutes les demandes.

Ce projet a causé un peu de retard dans les travaux, de la frustration pour l'industrie et les clients, et nous ne voulons plus ça. Nous voulons être certains que tout fonctionne, explique la PDG.

Il est important de préparer le terrain, selon le professeur en ingénierie des biosystèmes à l’Université du Manitoba, Nazim Cicek. Je crois que se lancer dans un programme sans vraiment avoir pensé aux modalités n’est pas une chose à faire, dit-il.

Justin Philipps reconnaît que le projet pilote a entraîné quelques retards et qu’il a peut-être été un peu trop généreux. Mais il estime que l’énergie solaire au Manitoba est en train de perdre du terrain.

Il a déjà vu sa clientèle évoluer : Le marché a changé et il est passé de quelque chose de très accessible à une sorte de fascination architecturale et à un produit d’innovation.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !