•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sept-Îles se dote d’un plan de mesures d’urgence

Camions et équipements de pompiers, notamment casiers avec les casques et habits, à l'intérieur de la caserne à Sept-Îles.

Camions et équipements de pompiers à l'intérieur de la caserne à Sept-Îles.

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Radio-Canada

La Ville de Sept-Îles a adopté un plan de mesures d’urgence pour se préparer à agir en cas de sinistre. Les élus en ont fait l'annonce lundi soir à la séance du conseil municipal.

Les élus et employés de la Municipalité suivront diverses formations et effectueront des simulations pour être prêts à intervenir dans de telles situations.

Le directeur général de Sept-Îles, Patrick Gwilliam, explique que le plan de mesures d’urgence de la Ville prépare les intervenants à toutes éventualités.

« On a vécu dernièrement un feu au 60, [rue] Père-Divet, on a déclenché les mesures d’urgence dans ce cas-là », illustre Patrick Gwilliam.

Des camions de pompier devant l'immeuble en flammes

Selon la Ville, l'immeuble du 60, rue Père-Divet comptait 52 logements dont 40 étaient occupés.

Photo : Radio-Canada / Alix-Anne Turcotti

On a aussi connu des fermetures de route cet hiver, poursuit Patrick Gwilliam. Dans certains cas précis, on a déclenché les mesures d’urgence, mais on peut aussi parler des bateaux de croisière qui pourraient avoir beaucoup de personnes malades à bord. On peut parler des feux de forêt. On peut aussi parler de la rupture du barrage SM3 qui pourrait amener un grand déferlement d’eau.

Patrick Gwilliam au micro de Radio-Canada

Le directeur général de la ville de Sept-Îles, Patrick Gwilliam

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

Il ne faudrait pas négliger la responsabilité que chacun des citoyens a devant les urgences, souligne la mairesse suppléante de Sept-Îles, Charlotte Audet. [Par exemple,] d’avoir chez soi toujours une trousse de survie pour les 60-72 prochaines heures : de l’eau potable, quelque chose pour se réchauffer, de la nourriture. D’avoir ça sous la main toujours parce qu’on ne sait jamais à quel moment ça peut arriver.

Charlotte Audet, debout dans la salle du conseil municipal de Sept-Îles. Elle sourit à la caméra.

La conseillère municipale et présentement mairesse suppléante, Charlotte Audet

Photo : Radio-Canada

Une nouvelle réglementation prévoit que toutes les municipalités québécoises doivent se munir d'un plan des mesures d'urgence avant le 9 novembre 2019, précise Patrick Gwilliam. Sept-Îles avait déjà un tel plan, mais elle en a profité pour le mettre à jour et le bonifier.

Avec les informations de Laurence Royer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Politique municipale