•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baisse du prix d’autobus pour les pauvres¸ une mesure pas suffisante

De jeunes adultes descendent d'un autobus.

M. Brandon soutient qu’une personne à très faible revenu qui n’a pas « 70 $ pour payer une passe d’autobus n’aura pas 50 $ pour le faire ».

Photo : Radio-Canada / Bryce Hoye

Radio-Canada

La mesure de la Ville de Winnipeg qui vise à réduire les tarifs d’autobus pour les personnes à faible revenu d’ici trois ans est salutaire, mais pas suffisante, selon Josh Brandon, porte-parole de la coalition Make Poverty History Manitoba.

La semaine dernière, les conseillers municipaux ont approuvé une mesure qui prévoit la réduction graduelle du prix de la passe mensuelle d’autobus pour les plus pauvres de 100 $ à 50 $.

M. Brandon soutient qu’une personne à très faible revenu qui n’a pas « 70 $ pour payer une passe d’autobus n’aura pas 50 $ pour le faire ».

Selon lui, la solution réelle est la gratuité du transport pour ces personnes. Il souligne que de nombreuses personnes s’abstiennent de prendre le transport en commun à cause du coût trop élevé. « Des Villes comme Calgary ont une échelle glissante où les gens à très faible revenu payent seulement 5 $ par mois », dit-il.

Un autobus gratuit sera accessible à tout le monde en plus de contribuer à la préservation de l’environnement.

Josh Brandon, porte-parole de la coalition Make Poverty History Manitoba

Il ajoute que pour que les changements qu’il propose soient financièrement soutenables pour la Ville, la province doit également apporter sa contribution.

Depuis quelques années, la province a abandonné son programme de financement du transport par autobus qui payait 50 % des dépenses totales, explique-t-il.

« On demande aux deux niveaux de gouvernement d’agir,» conclut-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Politique municipale