•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Université d'Ottawa accueille 4 nouvelles chaires de recherche sur la francophonie

Le pavillon Tabaret de l'Université d'Ottawa, en été.

Le pavillon Tabaret de l'Université d'Ottawa (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Marier

Radio-Canada

L'Université d'Ottawa a accueilli, lundi, trois nouvelles chaires de recherche sur le monde francophone (CRMF), ainsi que la première Chaire mobilité francophone.

Les trois premières font partie du Collège des chaires sur le monde francophone, qui sera dirigé par Martin Meunier, professeur à l’École d’études sociologiques et anthropologiques. Le programme des 10 chaires du CRMF sera financé à hauteur de 4,2 millions de dollars sur 15 ans.

On a des étudiants qui viennent sur le campus. On a de plus en plus de relations avec les autres pays. On a énormément de chercheurs qui œuvrent dans énormément de pays francophones. Donc, pourquoi ne pas renforcer nos chaires internes par cet apport de la francophonie internationale? C'est vraiment le sens de la démarche, a expliqué le recteur et vice-chancelier de l'Université d'Ottawa, Jacques Frémont.

Les quatre nouvelles chaires de recherche sont les suivantes :

  • La Chaire de recherche de l’Université d’Ottawa et de l’Institut du Savoir Montfort sur la santé des francophones de l’Ontario
  • La Chaire de recherche sur l’immigration et les communautés franco-ontariennes
  • La Chaire de recherche en francophonie internationale sur les politiques du patrimoine culturel
  • La Chaire mobilité francophone

La Chaire de recherche de l’Université d’Ottawa et de l’Institut du Savoir Montfort sur la santé des francophones de l’Ontario vise à façonner les politiques publiques dans le secteur des services en santé, de même qu'à améliorer la planification et la livraison des services aux francophones en Ontario.

Pour sa part, la Chaire de recherche sur l’immigration et les communautés franco-ontariennes formulera des recommandations pour la création de politiques publiques qui répondront aux besoins des communautés francophones.

Avec les informations de Gilles Taillon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Éducation