•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réactions à l'enquête du BAPE sur l'amiante et ses résidus

Un véhicule circule sur le futur site de l'usine Alliance magnésium à Danville.

Voici le site de la future usine Alliance magnésium de Danville. Il s'agit de l'ancien site de l'usine Magnola.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Dumas

Radio-Canada

Le ministre de l'Environnement du Québec mandate officiellement le BAPE pour qu'il enquête et tienne une audience publique sur l'amiante et ses résidus. Alliance Magnésium d'Asbestos entend collaborer à l'enquête du BAPE.

Alliance Magnésium, qui mise sur la valorisation des résidus d'amiante pour fabriquer son produit, possède déjà un certificat d'autorisation environnemental. L'entreprise espère que les travaux du BAPE ne mettront pas un frein aux projets de valorisation en cours.

On est capable de faire la démonstration qu'il y a aucune fibre respirable, tant pour les employés que la population. On n'a pas d'inquiétude. Il faut surtout expliquer comment on le fait de façon sécuritaire et comment on est capable d'élargir et d'enrichir les travaux que le BAPE va effectuer, précise la directrice des communications chez Alliance Magnésium.

Cette dernière précise que l'entreprise s'est basée sur des normes à l'échelle canadienne plutôt que de prendre celles du Québec qui sont moins sévères.

L'entreprise veut pouvoir continuer d'innover.

On va produire à Danville, en Estrie, le magnésium le plus responsable de la planète. C'est très attendu au niveau international pour l'électrification des transports.

Karine Vallières, directrice des communications, Alliance Magnésium

Le député de Richmond, André Bachand, explique que cette mise à jour est essentielle. On veut savoir qu'est-ce qu'on fait avec le produit, dit-il.

Le gouvernement du Québec s'attendait à revoir sa réglementation après le bannissement de l'amiante à Ottawa.

Oui, il va y avoir des éléments de solution. Est-ce que ça va être facile? Non. Est-ce que les détracteurs de l'amiante vont se manifester? On en est convaincu, mais il faut prendre nos responsabilités. On est convaincu que le résultat sera somme toute positif.

André Bachand, député de Richmond

Le mandat confié au BAPE débutera le 25 novembre prochain, tandis que le rapport devra être déposé au plus tard le 24 juillet 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Politique provinciale