•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chantale Cyr réclame plus de 1 M$ à la CS des Rives-du-Saguenay

Chantale Cyr consulte un document dans une salle d'audience.

Chantale Cyr dans une salle d'audience

Photo : Radio-Canada

Gilles Munger

L’ex-directrice de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay congédiée illégalement, Chantale Cyr, réclame au-delà de 1 million de dollars à l'organisation.

Un document obtenu en vertu de la Loi sur l'accès à l'information démontre que cette dernière réclame sa réintégration dans ses fonctions. Elle demande aussi 700 000 $ de dommages moraux et punitifs, 269 000 $ de frais d'avocat, en plus d'un montant encore inconnu pour le salaire et d'autres avantages perdus depuis 2 ans.

L'avocat de Chantale Cyr, Éric Le Bel, refuse d’expliquer pour l'instant sur quoi il se base pour présenter cette réclamation. Il attend de plaider devant le juge Guy Roy avant de s'exprimer publiquement.

La Commission scolaire réitère son intention de négocier à l'amiable une solution au litige. Elle a jusqu'au 15 novembre pour présenter ses propres arguments. Le juge pourra ensuite fixer une date pour les plaidoiries des deux parties.

Le 30 septembre dernier, le Tribunal administratif du travail a rendu un jugement sévère à l'égard de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay et de sa présidente, Liz S. Gagné, à la suite du congédiement de Chantale Cyr, survenu en 2018. Le juge Guy Roy a donné raison à Chantale Cyr en confirmant qu'elle avait subi du harcèlement psychologique et qu’elle avait été congédiée illégalement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !