•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Maisons hantées : quand les fantômes se manifestent

    Vieille maison abandonnée.

    Maison abandonnée dans la région de Lotbinière

    Photo : Radio-Canada

    Radio-Canada

    Croyez-vous aux revenants, aux fantômes? Certaines personnes affirment habiter des maisons où la présence d'esprits se fait sentir et même entendre. À l'approche de l'Halloween et de la fête des Morts, nous vous proposons en archives la visite de quelques lieux que l'on dit hantés.

    Une petite pluie fine, un petit brouillard, et tout de suite l’atmosphère est là pour raconter des histoires de fantômes.

    Élise Gauthier, guide, Marche hantée d’Ottawa

    La Marche hantée d’Ottawa, pour faire le plein de frissons

    C’est ça la vie, 30 octobre 2009

    L’émission C’est ça la vie du 30 octobre 2009 participe à la Marche hantée d’Ottawa. Les touristes et curieux s’y rendent pour entendre des histoires de peurs et visiter les établissements les plus hantés de la capitale canadienne.

    Alors qu’ils avancent lentement dans l’obscurité, les visiteurs sont attentifs aux chuintements et aux craquements qui pourraient trahir la présence de quelconques habitants de l’au-delà.

    Selon les dires de la guide Élise Gauthier, l’ancienne prison du comté de Carleton est l'un des édifices les plus hantés de la région d’Ottawa. Certains viennent avec des appareils pour tenter de prouver que l'endroit est toujours habité par d'anciens détenus. Des émissions sur les phénomènes paranormaux y sont tournées. « Plusieurs chasseurs de fantômes y ont vécu des expériences intéressantes. »

    Le Musée Bytown n’est pas en reste. Dans le reportage, la guide raconte qu’un jour où elle donnait une visite à un groupe dans le musée, une dame a senti qu’une force aussi mystérieuse que malicieuse voulait la pousser dans l’escalier.

    Les vieilles maisons peuplées d’esprits

    Au jour le jour, 31 octobre 1985

    Le 31 octobre 1985, l’émission Au jour le jour, la journaliste Diane Massicotte s’intéresse au témoignage d’un couple de Mont-Saint-Grégoire qui affirme partager sa demeure avec une revenante.

    Lola et Jean Parizat, qui habitent dans une maison centenaire, constatent des phénomènes étranges.

    Ce n’est pas un craquement de maison, je connais les vieilles maisons, je suis née dans une vieille maison. On a entendu vraiment marcher.

    Lola Parizat, propriétaire

    Par la force des choses, Lola croit aux esprits.

    Son mari nous fait visiter la chambre où il se passe le plus d’événements troublants. Une trappe au plafond qui s’ouvre seule, une porte qui tient ouverte.

    Pour Lola Parizat, l’esprit qui habite sa maison est un fantôme bienveillant.

    Je trouve que cette façon de monter les escaliers, c’est doux, c’est tranquille. La dernière personne décédée dans la maison c’est une femme, elle a été exposée dans le salon en bas. Il me semble que ce serait peut-être elle.

    Lola Parizat

    C’est ça la vie, 26 octobre 2009

    À l’émission C’est ça la vie du 26 octobre 2009, la journaliste Martine Bolduc rencontre les propriétaires d’une maison ancestrale d’Hallebourg en Ontario.

    Je ne crois pas dans les esprits, mais il s’est passé des choses bizarres ici qui font que je pense qu’il y a une vie après la mort. […] Des choses dont tu ne peux pas parler parce que t’as peur qu’on te prenne pour un fou ou une folle.

    Marlène Bélanger, propriétaire

    Avant de rénover de fond en comble leur maison, Marlène Bélanger et son conjoint Denis Habel disent y avoir vécu quelques phénomènes paranormaux. Comme leur système de son qui s’ouvre au maximum au beau milieu de la nuit.

    Le couple les ayant précédés a quitté les lieux après un mois.

    Une biologiste qui avait loué la maison avec son mari est restée un mois. Elle est sortie d’ici elle était prête à abandonner son ménage. Elle a vu une femme dans la maison. Moi je n’ai pas vu, mais j’ai senti des présences.

    Marlène Bélanger

    La maison d’Hallebourg est construite sur la vieille terre des Davinski et a depuis longtemps la réputation d’être hantée. Maria Davinski, une fillette morte de la grippe espagnole est d’ailleurs enterrée dans la cour.

    Archives