•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les frais de stationnement dans les hôpitaux plafonneront à 10 $ par jour

CHUL Hôpital Centre mère enfant Urgence 2017

Photo : Radio-Canada / Sebastien Vachon

Radio-Canada

Le gouvernement Legault diminuera les tarifs de stationnement dans les hôpitaux du Québec.

La gratuité sera offerte pour les deux premières heures et le prix d'un stationnement pour une journée complète sera plafonné entre 7 $ et 10 $, selon les régions. Ces nouvelles grilles de tarification ont été confirmées lundi par la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann.

Les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) profiteront également des nouvelles balises. Ils sont compris dans l’ensemble du dossier, et je peux vous dire, actuellement, qu’il y a des stationnements gratuits en CHSLD. On ne va pas hausser le tarif de stationnement en CHSLD, c’est certain, a déclaré la ministre.

La ministre de la Santé du Québec, Danielle McCann.

La ministre de la Santé du Québec, Danielle McCann

Photo : Radio-Canada

Le personnel des hôpitaux n'est toutefois pas concerné par la mesure. Les tarifs dont profitent les employés, s'il y a lieu, demeureront les mêmes.

On a un engagement clair au niveau des stationnements et on va le réaliser. On veut faciliter l’accès aux hôpitaux pour les citoyens.

Danielle McCann

Des millions en compensation

Les établissements font des surplus de plusieurs millions de dollars par année avec leur stationnement. L'argent est remis la plupart du temps à leur fondation.

Le gouvernement ne veut toutefois pas priver les fondations de ces revenus et des compensations seront offertes aux hôpitaux.

Il faut compenser les fondations. [...] Il y a du budget qu’il faut mettre là-dedans et c’est ce qu’on va faire.

Danielle McCann

La ministre McCann évalue que ces compensations, pour les établissements et les fondations, seront de 100 à 150 millions de dollars.

Des mesures seront également mises en place pour éviter que les stationnements des hôpitaux soient envahis par des utilisateurs tentés de profiter des prix sans se rendre à l’hôpital.

La grille de tarification du stationnement du CHU de Québec.

La grille de tarification du stationnement du CHU de Québec

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Aucune date n'a encore été confirmée pour l'entrée en vigueur de cette baisse des tarifs de stationnement. Selon La Presse, elle pourrait être mise en place avant la fin de l'année.

La mesure serait par ailleurs incluse dans le mini-budget du ministre des Finances, Eric Girard, qui doit être présenté le 7 novembre.

La gratuité réclamée

Le président du Conseil pour la protection des malades, Paul Brunet, se réjouit de ce plafond, mais continue de réclamer une gratuité complète.

Si on est capable de se lever aussi vite pour aider Air Transat ou d’autres, ou les médecins comme les Libéraux l’ont fait, on doit être capable de le faire pour les patients. Cent millions, ce n’est pas beaucoup! C’est beaucoup moins qu’un milliard.

Paul Brunet

M. Brunet estime que les hôpitaux doivent être aussi accueillants que les casinos, dont les stationnements sont gratuits, selon lui. Aller à l’hôpital quand on n’a pas de moyen de transport autre que l’automobile, ça fait partie du continuum de soins, à telle enseigne qu’il y a du monde avec peu de moyens qui n’osent pas aller à l’hôpital parce que ça coûte trop cher se stationner.

Prudence avant de crier victoire

L’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) se réjouit également de l'annonce, qu'elle accueille prudemment.

Avant de trop se réjouir, il faudra attendre de voir le budget relié à cette mesure, et une fois que ce sera fait, il faudra s’assurer que la compensation offerte aux hôpitaux se rende bel et bien aux fondations de ces établissements.

Rose-Mary Thonney, présidente de l'AQRP

Selon l'organisme, la tarification des stationnements contribue à l’isolement des aînés qui séjournent de manière prolongée dans les établissements de santé.

Du côté du Parti libéral, on dit souhaiter que cette mesure entre en vigueur le plus rapidement possible.

Nous ne pouvons que nous réjouir pour les patients et les gens qui viennent visiter des proches et qui doivent débourser d’importantes sommes à chaque visite, affirme le député libéral André Fortin.

Québec

Politique provinciale