•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La ministre de la Culture veut classer le dispensaire-résidence de La Corne bien patrimonial

Pierre Dufour, ministre des Forêts, Geneviève Grenier, directrice générale du dispensaire-résidence, Éric Comeau, maire de La Corne, Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications, Carmen Rousseau, présidente de la Société d'histoire d'Amos et Suzanne Blais, députée d'Abitibi-Ouest.

Pierre Dufour, ministre des Forêts, Geneviève Grenier, directrice générale du dispensaire-résidence, Éric Comeau, maire de La Corne, Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications, Carmen Rousseau, présidente de la Société d'histoire d'Amos et Suzanne Blais, députée d'Abitibi-Ouest.

Photo : Gracieuseté, ministère de la Culture et des Communications

Radio-Canada

Québec veut préserver le dispensaire-résidence de La Corne, sa collection de 395 objets ainsi que le fonds Gertrude Duchemin en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel.

De passage samedi à La Corne, la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, annonce avoir signé un avis d'intention de classement.

La ministre a aussi octroyé une somme de 100 000 $ pour mettre en valeur le dispensaire-résidence et sa collection.

Le bâtiment construit en 1937 pour servir de dispensaire de colonie est désigné Lieu historique national du Canada en 2004.

Il a fait partie du réseau de dispensaires-résidences implanté dans les régions par le Service médical aux colons qui se sont établis en région durant la crise économique des années 1930.

Gertrude Duchemin a été la seule infirmière à avoir travaillé à cet endroit de 1936 à 1976.

Le dispensaire était le lieu de travail et la résidence de l’infirmière.

Abitibi–Témiscamingue

Histoire