•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des jeunes poursuivent le Canada pour l'inciter à agir pour le climat

Le reportage de Pierreluc Gagnon

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Geneviève Lasalle
Mugoli Samba

Des problèmes de santé physique et mentale dont ils disent souffrir en raison des changements climatiques poussent 15 jeunes Canadiens à déposer une poursuite contre le gouvernement fédéral. Ils accusent ce dernier d'avoir violé leurs droits fondamentaux en contribuant au réchauffement de la planète.

L’action individuelle a beaucoup été promue dans les dernières décennies pour faire face aux changements climatiques, mais elle a ses limites , explique Albert Lalonde, Montréalais âgé de 17 ans qui fait partie des plaignants.

Albert Lalonde, l'un des plaignants, prend la parole à Vancouver.

Le Montréalais Albert Lalonde est l'un des 15 plaignants.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Les gouvernements devraient avoir honte. Ils ont le pouvoir d’agir, ils ont les leviers pour influencer l’ensemble de la société.

Albert Lalonde, plaignant de Montréal

Les jeunes plaignants, âgés de 10 à 19 ans, affirment tous avoir subi des blessures spécifiques et individualisées en raison des changements climatiques et du niveau élevé d'émissions de gaz à effet de serre au Canada.

Les « effets réels » des changements climatiques

Je suis touchée par la fumée des feux de forêt. Cela m’a empêchée de faire des activités comme aller à l’extérieur, dit Zoe Grammes-Web, une Vancouvéroise âgée de 13 ans, illustrant les effets réels, selon elle, des changements climatiques sur sa vie.

J’ai toujours eu de l’asthme, mais au cours des dernières années, la qualité de l’air devenant de plus en plus mauvaise a eu des effets sur ma santé , dit pour sa part Cecilia Larose, qui vit à Toronto, aussi plaignante dans la poursuite.

Une jeune femme lors qu'un grand rassemblement à Vancouver.

Sophia Sodarous, de Gatineau, est l'une des plaignantes. De la nation micmaque, elle explique combien la connexion à la terre est importante pour son peuple.

Photo : Radio-Canada

Pour sa part, la Franco-Manitobaine Madeline Laurendeau souligne que les conséquences des changements climatiques sont aussi mentales. Elle affirme que les effets des changements climatiques sur la planète aggravent son anxiété et sa dépression.

Selon les plaignants, Ottawa enfreint leur droit constitutionnel à la vie, à la liberté et à la sécurité de la personne en n'agissant pas sur les changements climatiques.

Réaction du gouvernement

Nous les entendons, ainsi que tous les Canadiens qui ont envoyé un message clair lors de cette élection, a pour sa part affirmé la ministre de l'Environnement, Catherine McKenna, vendredi. Elle reconnaît qu’il reste encore beaucoup à faire.

Nous continuerons de mettre de l'avant des mesures ambitieuses en faveur du climat pour que les générations futures héritent d'un avenir plus propre et plus prospère, dit-elle.

Greta Thunberg et de jeunes Canadiens sur une scène devant une foule immense.

Les plaignants étaient accompagnés de la militante suédoise Greta Thunberg lors de la conférence de presse tenue devant une foule immense au centre-ville de Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Le dépôt de la poursuite en Cour a été annoncé vendredi midi lors d'un rassemblement devant le Musée des beaux-arts de Vancouver, un peu avant la marche pour le climat à laquelle doit prendre part la militante suédoise Greta Thunberg.

Greta Thunberg est l'une des nôtres, se réjouit Cecilia Larose. Son soutien représente beaucoup pour nous.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Changements climatiques

Justice et faits divers