•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Frustrations et inquiétudes pour les parents du secteur du Plateau

Des parents réunis dans un agora pour une rencontre avec une femme qui pose des questions à un panel.

Plus de 70 parents ont assisté à une rencontre d'information de la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais (CSPO) pour discuter du bassin de l'école 036.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Poudrier

Radio-Canada

Plus de 70 parents ont assisté à une rencontre d’information à l'école secondaire de l'Île pour déterminer le bassin de la nouvelle école primaire 036 qui sera construite dans le secteur du Plateau. Une rencontre qui a aussi permis aux parents de faire part de leurs nombreuses frustrations à la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais (CSPO).

Plus tôt jeudi, la CSPO a publié un communiqué pour prévenir les parents que l’ouverture de l’école 036, prévue en septembre 2020, allait probablement devoir être repoussée d’une année.

La CSPO attend l’approbation du ministère de l’Éducation du Québec avant d’aller de l’avant avec le projet, en raison de l’augmentation des coûts liés au projet.

Devant la situation, des parents ont proposé à la CSPO de repousser à l’an prochain la détermination d’un bassin pour l’école.

Force est de constater aujourd’hui que la première pelletée de terre n’est pas faite encore et que l’ouverture de l’école en 2020 c’est pratiquement impossible, a affirmé le président de la CSPO Mario Crevier après la rencontre.On va prendre une décision à la lumière de ce qu’on voit là. On a eu de bonnes idées, on va les analyser et je pense qu’on a une bonne idée de ce qu’on va faire avec ça.

Parents dans une salle qui assistent à une réunion.

Plusieurs parents du secteur du Plateau critiquent la gestion de la CSPO dans la construction de nouvelles écoles.

Photo : Radio-Canada

La CSPO envisage déjà l’ajout de classes portatives aux écoles du Plateau et de l’Amérique-Française pour gérer le surplus d’élèves dans le secteur l’an prochain en attendant que l’école 036 soit complétée.

Parents inquiets et frustrés

La séance d’information a été l’occasion pour plusieurs parents de faire part à la commission scolaire de leurs frustrations par rapport aux nombreuses modifications aux bassins d’élèves dans le secteur du Plateau.

Jacinthe Roy-Proulx est mère de quatre enfants, dont deux fréquentent en ce moment l’école de l’Amérique-Française. Elle critique la lenteur dans la gestion de la CSPO dans la construction de nouvelles écoles.

On ne peut pas au niveau familial, avec 4 enfants, faire plusieurs écoles, se promener entre plusieurs écoles, des écoles qui ont des horaires différents, avoir à gérer des intervenants différents dans chacune des écoles, ce n’est pas une chose qui est possible.

Jacinthe Roy-Proulx est mère de quatre enfants

Tout ça fait que ça traîne en longueur. Et nos enfants vont avoir fini leur primaire que les mêmes constats vont se faire à l’école secondaire, dit-elle. On va encore avoir des retards de construction dans les écoles secondaires, donc c’est à se demander quand on nous vante le Plateau comme un endroit où il fait bon vivre, j’en doute.

La possibilité qu’un élève, dans son primaire, fréquente quatre écoles est très possible. C’est tout ça qui fait en sorte que les parents sont inquiets, déplore Mme Roy-Proulx. Quand on a des enfants, on veut qu’ils aillent à la même école, on veut qu’ils soient ensemble, qu’ils partagent ce quotidien-là ensemble.

Selon Mario Crevier, le développement important qu’a connu le secteur du Plateau au cours des dernières années a compliqué la planification des nouvelles écoles.

Quand on a construit l’école de l’Amérique-Françaises en 2014, les prévisions étaient qu’il allait y avoir 80  personnes dans le secteur, dit-il. On est rendu avec 2400 personnes, maintenant. Mais ça on ne le savait pas quand on a prévu l’école.

La CSPO espère obtenir l’approbation du ministère de l’Éducation pour la construction de ces nouvelles écoles au cours des prochains jours pour être en mesure d’amorcer les travaux avant le début de l’hiver.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Éducation