•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Opération verdissement dans une école primaire de Trois-Rivières

Des élèves arrosent un arbre

Les élèves doivent arroser régulièrement les jeunes arbres avant l'arrivée de l'hiver.

Photo : Radio-Canada

Camille Carpentier

La cour de l'École primaire Curé-Chamberland, de Trois-Rivières, est maintenant un peu plus verte. Les élèves y ont planté 14 jeunes arbres. Aux yeux des membres du personnel, il s’agit d’une façon de sensibiliser les jeunes à la protection de l'environnement, en plus d’être un moyen de combattre les îlots de chaleur du quartier.

Chaque groupe d’élèves a planté un arbre que les enfants verront pousser tout au long de leur parcours scolaire. Les enfants ont d'ailleurs déjà donné des noms à certains d'entre eux.

Plusieurs élèves sont sensibilisés aux bienfaits des arbres.

C’est pour que l'air soit pur et qu'on puisse la respirer, explique Frédéric Guy, un élève de 4e année.

Josiane Corriveau, une enseignante en francisation à l’École Curé-Chamberland, croit que cette activité va contribuer à éveiller la conscience environnementale des jeunes.

Chaque fois qu'on fait une activité à caractère environnemental avec les élèves, on sème une graine. Chez qui ça va germer? On ne sait pas.

Josiane Corriveau, enseignante, École Curé-Chamberland

Les 14 arbres auront aussi une fonction bien concrète : ils serviront à combattre les îlots de chaleur de la cour d’école et, par le fait même, du quartier.

Nos petits modules ne seront plus brûlants durant l'été. Les enfants vont pouvoir jouer, glisser, agréablement, note Josiane Corriveau.

Des arbres près d'une glissoire

Une fois matures, les arbres plantés permettront de diminuer les îlots de chaleur autour des aires de jeux.

Photo : Radio-Canada

Le projet a été mené en partenariat avec la fondation Trois-Rivières durable, qui a fourni les outils et les arbres. Durant l'année, les élèves auront droit à des ateliers éducatifs sur l'importance des espaces verts en milieu urbain. Au cours de l'année, ils seront aussi appelés à prendre soin des jeunes arbres pour qu'ils puissent bien s’enraciner dans la cour de l’école.

On doit les arroser jusqu'au gel et l'année prochaine, il faudra les arroser toutes les deux semaines, explique Audrey Fortin, une enseignante impliquée dans le projet. On veut leur montrer que, oui, on plante des arbres, mais ce n'est pas tout. Il faut s'en occuper pour qu'ils puissent devenir grands comme tous les autres arbres de la cour.

L’École Curé-Chamberland promet qu'au cours des prochaines années, chaque nouveau groupe plantera son propre arbre à la rentrée scolaire.

L'École Curé-Chamberland n'est pas la seule à compter plus d’arbres sur son terrain. Trois-Rivières durable a aussi contribué à reverdir, cet été, l'École des Bâtisseurs. L'année prochaine, une trentaine d'arbres seront plantés dans la cour de l'École Beau-Soleil, dans le secteur Pointe-du-Lac.

Mauricie et Centre du Québec

Développement durable