•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

CPE ou maternelle 4 ans : Rivière-du-Loup citée en exemple à l'Assemblée nationale

De jeunes enfants jouent avec des blocs de construction.

De jeunes enfants jouent avec des blocs de construction. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Patrick Bergeron

Le manque de places dans les centres de la petite enfance de la région de Rivière-du-Loup a été au centre d’un échange entre le chef intérimaire du Parti québécois, Pascal Bérubé, et le premier ministre François Legault.

Il y a deux semaines, les membres du conseil municipal de Rivière-du-Loup interpellaient le député Denis Tardif à ce sujet. Ils souhaitaient comprendre pourquoi il y avait une si grande différence entre l'évaluation des besoins par le ministère de la Famille et ceux évalués par le CPE de Rivière-du-Loup.

Selon la mairesse, Sylvie Vignet, ce manque de place dans les services de garde pourrait forcer certains parents à ne pas retourner au travail après un congé de maternité.

Pascal Bérubé, chef intérimaire du Parti québécois et député de Matane-Matapédia.

Pascal Bérubé, chef intérimaire du Parti québécois et député de Matane-Matapédia

Photo : Radio-Canada

Jeudi, lors de la période de questions à l'Assemblée nationale, le chef intérimaire du Parti québécois et député de Matane-Matapédia Pascal Bérubé a souligné que le gouvernement québécois devrait concentrer ses efforts à créer des places en garderie plutôt que d'ouvrir de nouvelles classes de maternelle 4 ans. Selon Pascal Bérubé, de nombreux députés de la CAQ auraient été interpellés à cet effet par leurs concitoyens dans les dernières semaines.

Les électeurs n'appellent pas au bureau de leur député pour des classes de maternelle, mais pour des places en CPE !

Pascal Bérubé chef intérimaire du Parti québécois

Le premier ministre François Legault lui a rappelé qu'il était possible de créer de nouvelles classes de maternelle 4 ans tout en créant de nouvelles places dans les différents centres de la petite enfance.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Éducation