•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford n'abandonne pas sa lutte contre la taxe carbone

Doug Ford parle lors d'une conférence de presse.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford

Photo : La Presse canadienne / Cole Burston

Radio-Canada

Le gouvernement Ford « va poursuivre » sa contestation de la taxe sur le carbone « jusqu'au bout ». Voilà les mots prononcés par le premier ministre lors d'une rare entrevue télévisée à CP24 jeudi matin.

Les efforts des progressistes-conservateurs semblaient en suspens depuis le début de la campagne électorale. Le premier ministre Ford avait annoncé en août qu'il laisserait aux électeurs le soin de décider du sort de la contestation judiciaire en votant pour les conservateurs ou pour les libéraux sur la scène fédérale.

En juin, la Cour d'appel provinciale a débouté le gouvernement et a déclaré que la taxe fédérale était bel et bien constitutionnelle. La cause devrait maintenant se rendre en Cour suprême du Canada.

Mercredi, le président du Conseil du Trésor a aussi confirmé les intentions du gouvernement : Nous avons fait campagne contre la taxe sur le carbone. Nous allons nous en tenir à notre plan, a indiqué Peter Bethlenfalvy lors d'un point de presse.

Un homme en veston.

Le président du Conseil du Trésor, Peter Bethlenfalvy, affirme que le gouvernement Ford a été porté au pouvoir avec le mandat de lutter contre la taxe carbone.

Photo : Radio-Canada

Le gouvernement Ford prévoit dépenser 30 millions de dollars pour s'opposer à la taxe fédérale.

En plus de la contestation judiciaire, les progressistes-conservateurs ont utilisé des fonds publics pour une campagne publicitaire et pour la distribution d'autocollants antitaxe dans les stations-service de la province.

Notre référendum a eu lieu en juin 2018. Nous avons fait la campagne électorale contre la taxe carbone et nous avons gagné une forte majorité.

Peter Bethlenfalvy, président du Conseil du Trésor

Depuis l'élection d'un gouvernement libéral minoritaire lors des élections fédérales, lundi, le gouvernement Ford a laissé planer le doute quant aux prochaines étapes de sa lutte contre le système de tarification.

Le bureau du premier ministre avait simplement indiqué par voie de communiqué que la province continuera de discuter de ses efforts pour lutter contre la taxe fédérale sur le carbone.

Dans son entrevue accordée jeudi, Doug Ford clarifie ses intentions.

Le Nouveau-Brunswick se range du côté d'Ottawa

Si la bataille contre la taxe carbone semble se poursuivre en Ontario, la situation est tout autre au Nouveau-Brunswick, une province qui s'était initialement prononcée contre la mesure.

Mardi, le premier ministre Blaine Higgs a révisé sa position à la lumière des résultats électoraux.

Un homme avec une cravate.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, a commenté la victoire du Parti libéral aux élections fédérales en point de presse, mardi.

Photo : Radio-Canada

Au Nouveau-Brunswick, les libéraux fédéraux ont concédé trois sièges aux conservateurs, mais ils ont su conserver six circonscriptions et ont récolté 200 000 votes de plus que les troupes d'Andrew Scheer.

Devant les choix des électeurs, le premier ministre a fait savoir qu'il élaborera un système de tarification du carbone conforme au plan climatique de Justin Trudeau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !