•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le tramway est le mode de transport lourd le mieux adapté à Québec, conclut une étude

Esquisse du futur tramway

Tramway en tunnel

Photo : Ville de Québec

Nicolas Vigneault
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le tramway est le mode de transport lourd le mieux adapté pour desservir la ville de Québec, estime la firme Systra Canada.

Pour en venir à cette conclusion, le groupe a étudié quatre modes de transport : le tramway, le train léger, le monorail et le métro. L'étude a été commandée par la Ville de Québec à la demande du ministère de l'Environnement pour répondre aux interrogations soulevées lors des consultations publiques.

L'avantage du tramway sur les autres options analysées est qu’il s'adapte davantage aux particularités de Québec, une ville qui regorge notamment de sites historiques.

Le fait qu'on va traverser des sites patrimoniaux est important, analyse Maud Bernard, directrice de projet à Systra Canada.

Présent dans 400 villes à travers le monde, le tramway peut également accueillir un nombre variable de passagers selon les besoins des sociétés de transport, mentionne l'étude dévoilée jeudi matin.

Train léger sur rail et monorail

Le train léger sur rail est pour sa part beaucoup plus lourd et la plateforme doit être séparée du mobilier urbain. Donc les structures sont beaucoup plus imposantes que celles du tram, souligne Mme Bernard.

Le monorail demande de son côté la construction d'infrastructures énormes qui pourrait avoir un impact important sur le mobilier urbain de Québec.

Les coûts

La firme a également analysé les investissements nécessaires pour chacun des projets.

Intervalles de coûts par km de trajet

  • Tramway : 25-45 M$
  • Train léger : 45-65 M$
  • Monorail : 45-70 M$
  • Métro : 100-200 M$

À Québec, le tramway coûtera beaucoup plus cher que ce qui a été évalué de façon globale par la firme Systra, soit environ 95 millions de dollars du kilomètre.

Rémi Normand invoque plusieurs particularités qui feront grimper la facture, notamment deux portions souterraines où le tramway s'apparentera à un métro.

L'hiver, la topographie et les conditions de tunnel à certains endroits avec des stations souterraines. Ces trois éléments là peuvent faire en sorte que ça fait augmenter les coûts, a expliqué Rémi Normand.

Avantage tramway sur le métro

Selon les données recueillies, le tramway, dont la capacité de transport est trois fois moins importante que celle du métro, serait rempli à 82 % en période de pointe avec une fréquence aux 4 minutes. En contrepartie, le métro serait utilisé à 27 % de sa capacité.

La capacité du tramway est tout à fait adaptée aux besoins et le coût est de quatre à cinq fois moins cher que le métro, conclut Maud Bernard.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !