•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éclipse de soleil au-dessus de l'Antarctique

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2003 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Scientifiques et passionnés d'astronomie fortunés se retrouvent en Antarctique pour assister à une très rare éclipse totale de soleil.

Scientifiques, passionnés d'astronomie ou touristes fortunés se sont retrouvés lundi en Antarctique pour assister à une très rare éclipse totale de soleil.

Les mieux placés ont été quelque 300 privilégiés, des passionnés d'astronomie et des scientifiques pour la plupart, qui avaient embarqué à bord d'un Boeing 747 spécialement affrété depuis Melbourne, en Australie, pour ce périple.

Certains passagers venaient d'aussi loin que le Texas aux États-Unis et avaient payé plus de 11 200 dollars pour bénéficier des meilleurs sièges, près d'une fenêtre. De leurs fauteuils et au-dessus des nuages, ils ont pu admirer la lune masquer le soleil, lundi matin à 04h40 heure locale, soit dimanche à 17h40 à Montréal.

Andrew Klekociuk, un scientifique australien spécialiste de l'Antarctique, qui avait embarqué à bord de ce vol, a indiqué que la dernière éclipse totale au-dessus du pôle Sud remontait à 1985, mais que personne ne l'avait vue. La compagnie chilienne Lan Chile avait également affrété un Airbus 340 depuis Punta Arenas pour une expédition au-dessus du pôle Sud.

Une centaine de touristes, dont certains avaient dépensé jusqu'à 47 000 dollars, avaient pour leur part embarqué au début de mois, en Afrique du Sud, à bord d'un ancien brise-glace soviétique. Ils avaient jeté l'ancre au large de la base russe Mirny, la mieux située, selon les spécialistes, pour observer le phénomène, confortablement assis dans des fauteuils.

Bob Jones, un vétérinaire responsable de la base australienne Davis en Antarctique, a parcouru six kilomètres sur la mer de glace pour disposer d'un bon emplacement d'observation de l'éclipse. «Lors de l'éclipse totale, c'est à dire 98,5% vu d'ici, on a sombré dans l'obscurité alors que tout est blanc ici, le plateau est blanc, les icebergs sont blancs et la glace est blanche. Mais tout semblait réellement devenir de plus en plus sombre», a déclaré Bob Jones.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

En cours de chargement...