•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pause de Dominic LeBlanc n'aura aucune incidence, selon un politologue

Dominic LeBlanc à l'extérieur le 18 juillet 2018 à Ottawa.

Dominic LeBlanc a été réélu dans Beauséjour pour un septième mandat.

Photo : La Presse canadienne / Patrick Doyle

Radio-Canada

Le député dans Beauséjour Dominic Leblanc jouit d'un soutien important, tant de sa communauté que du gouvernement. Même s'il est en rémission de cancer et qu'il n'a pas été autant actif sur la place publique, le bras droit de Justin Trudeau est loin d'être sorti de l'arène politique.

Réélu pour un septième mandat, Dominic LeBlanc reste le préféré de la grande circonscription de Beauséjour, au sud du Nouveau-Brunswick.

En entrevue le 17 octobre à la radio CJSE, il a affirmé que ça allait bien et que sa situation s'améliorait toujours. Il a indiqué que ses traitements arrivaient à leur fin et qu'il avait hâte de reprendre le travail.

Le ministre Dominic LeBlanc répond à des questions.

Le ministre faisait une annonce à l'aéroport international Roméo-LeBlanc de Moncton, en août dernier.

Photo : Radio-Canada / Francis Pilon

Dominic LeBlanc a subi récemment une greffe de la moelle osseuse. Il est toujours à Montréal pour recevoir des soins, mais il espère retrouver son chez-lui au Nouveau-Brunswick au cours des prochaines semaines.

Mario Lévesque, professeur de sciences politiques à l'Université Mount Allison, ne croit pas que la situation de M. LeBlanc aura de conséquences sur la présence gouvernementale du fédéral en Atlantique. Il soutient que l'équipe du député libéral travaille pour lui sur le terrain et que Dominic LeBlanc traite toujours les dossiers importants depuis l'hôpital de Montréal.

Le politologue de l'Université Mount Allison, Mario Levesque.

Le politologue de l'Université Mount Allison, Mario Levesque.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

M. LeBlanc, il était malade. On lui donne une chance pour qu'il prenne soin de sa santé et [pour qu'il puisse] reprendre son travail, explique M. Lévesque. Dominic LeBlanc est une grosse voix pour la région atlantique [...] Il a fait beaucoup d'ouvrage pour la région et pour l'Atlantique.

Il estime également que cette pause de la vie politique n'affectera pas les chances de Dominic LeBlanc de décrocher un poste au Cabinet du prochain gouvernement Trudeau.

Ça se peut que M. LeBlanc va avoir besoin d'un petit peu plus de temps pour prendre soin de sa santé, mais ça se peut que quand il revient, M. Trudeau va le mettre immédiatement dans le cabinet dans un poste qu'il [aura] sauvé pour lui, indique-t-il.

Le premier ministre Justin Trudeau serre la main de Dominic LeBlanc, ministre des Affaires intergouvernementales et du Nord et du Commerce intérieur à l’occasion de la cérémonie d’assermentation à Rideau Hall à Ottawa

Le premier ministre Justin Trudeau serre la main de Dominic LeBlanc, ministre des Affaires intergouvernementales et du Nord et du Commerce intérieur à l’occasion de la cérémonie d’assermentation à Rideau Hall à Ottawa

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Je sais qu'il va avoir un poste dans le cabinet, c'est juste de savoir quel poste ce sera.

Mario Lévesque, professeur en sciences politiques

Il faut tout de même préciser qu'il n'y a pas de règles au gouvernement en ce qui a trait à la maladie chez les députés (outre les règles qui entourent les indemnités de maladie).

Selon Mario Lévesque, il est à la discrétion du premier ministre de décider si son député peut ou non remplir les fonctions de son travail. Mais les relations entre Justin Trudeau et Dominic LeBlanc laissent présager que le député aura, à nouveau, un titre de ministre.

Les libéraux élus dans la région ont hâte à son retour. Le candidat réélu René Arseneault croit que le rétablissement de M. LeBlanc est sur la bonne voie. Il indique que l'équipe l'attend.

René Arseneault, député libéral fédéral de Madawaska-Restigouche.

René Arseneault, député libéral fédéral de Madawaska-Restigouche.

Photo : Radio-Canada

Il va bien, ce qu'on entend est très positif, il réagit bien, puis évidemment Dominic, c'est Dominic, il est dynamique. Mais c'est triste quand même, ça nous inquiète. On a hâte qu'il revienne au bercail, puis qu'il puisse reprendre son leadership au sein de notre caucus atlantique, souligne le député dans Madawaska-Restigouche.

Au Nouveau-Brunswick, mais en Atlantique. Dominic, c'est quelqu'un qui a un gros bagage, beaucoup d'expérience, puis ça nous prend des gens comme ça autour de nous.

Le nouveau gouvernement libéral sera assermenté dans un mois, le 20 novembre, ce qui donne encore un peu de temps au député de Beauséjour de se remettre sur pied et de reprendre des forces.

D'après les renseignements de Margaud Castadère

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique fédérale