•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il vaudrait mieux prendre ses médicaments contre l’hypertension au coucher

Un verre d'eau et des pilules sur une table.

Avant de modifier vos habitudes de consommation de médicaments contre la pression, il est préférable d'en discuter avec votre médecin ou votre pharmacien.

Photo : iStock / Kristen Prahl

Radio-Canada

Les médicaments contre l’hypertension seraient plus efficaces s'ils sont pris en une fois au coucher plutôt qu'au réveil, montre une étude réalisée par des chercheurs espagnols.

Cette façon de prendre les médicaments permettrait non seulement d’exercer un meilleur contrôle de la pression artérielle, mais aussi de réduire significativement le risque de maladies cardiovasculaires et de décès.

Nos résultats montrent que les patients qui prennent leurs médicaments antihypertenseurs ont une pression artérielle mieux contrôlée et, surtout, un risque de décès ou de maladie cardiaque et vasculaire considérablement réduit.

Ramón Hermida, Université de Vigo

Cette recherche publiée dans l’European Heart Journal (Nouvelle fenêtre) (en anglais) est la plus vaste à ce jour à s’intéresser au moment de la prise d’un médicament contre la pression et à son efficacité.

Avertissement : Avant de modifier vos habitudes de consommation de médicaments contre la pression, il est préférable d'en discuter avec votre médecin ou votre pharmacien.

Repères

  • La pression artérielle correspond à la force avec laquelle le sang est pompé par le cœur dans les artères.
  • Cette force rend la circulation sanguine possible, ce qui permet d’acheminer les nutriments et l’oxygène aux organes et aux tissus à travers le corps.
  • L'hypertension artérielle se produit lorsqu’il y a trop de pression sur les vaisseaux sanguins, ce qui peut endommager les vaisseaux sanguins et les organes.
  • À long terme, elle est un important facteur de risque pour plusieurs maladies, notamment cardiaques et vasculaires, mais aussi rénales.
  • Ses origines sont multiples : l’hérédité, le surpoids, la sédentarité, le tabagisme, l'alimentation (trop de sel) et le vieillissement.

L'étude

Pas moins de 19 084 personnes, qui prenaient leurs médicaments au réveil ou au coucher, ont été suivies pendant plus de six ans (en moyenne). Leur pression artérielle était prise pendant 48 heures au moins une fois par an.

Les médicaments étudiés étaient l’énalapril, le valsartan ou le ramipril, mais aussi le telmisartan.

Ainsi, les patients qui prenaient leurs médicaments à l'heure du coucher présentaient un risque diminué de 45 % de mourir d'un infarctus du myocarde, d'un AVC ou d'une insuffisance cardiaque ou de devoir subir une intervention pour débloquer des artères, comparativement à ceux qui prenaient leurs médicaments au réveil.

Les chercheurs ont ajusté leurs résultats afin de prendre en compte d’autres facteurs susceptibles d'influer sur les résultats, comme l'âge, le sexe, le diabète de type 2, les maladies rénales, le tabagisme et le taux de cholestérol.

Les lignes directrices actuelles concernant le traitement de l'hypertension ne privilégient aucun moment particulier pour le traitement, explique le Pr Hermida.

Mais une prise matinale est souvent recommandée par les médecins, qui pensent ainsi réduire la pression matinale. Or, selon le chercheur, la pression artérielle lorsqu'une personne dort est l'indication la plus significative et la plus indépendante du risque de maladie cardiovasculaire, indépendamment des mesures prises en état de veille.

Au Canada, un adulte sur cinq est hypertendu, et cet état représente le facteur de risque global le plus important pour la mortalité et l'invalidité. Cela représente environ 7,5 millions de personnes. Et plus de 7 millions d'autres ont une pression artérielle élevée qui évoluera vers l’hypertension si elles ne prennent pas de mesures préventives.

Médecine

Science