•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le conseil municipal d’Ottawa refuse de prolonger le congé de Rick Chiarelli

Le conseiller Chiarelli répond aux questions du journaliste.

Le conseiller du quartier Collège à Ottawa, Rick Chiarelli. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Marc-André Cossette

Radio-Canada

Le conseiller municipal Rick Chiarelli devra revenir à l’hôtel de ville d’Ottawa avant la fin du mois de novembre s’il veut garder son emploi. Le conseil municipal a voté à l’unanimité contre la demande de prolongation de son congé de maladie d'une durée indéterminée.

En vertu de la Loi de 2001 sur les municipalités, si M. Chiarelli rate les réunions du conseil pendant plus de trois mois, son siège est déclaré vacant, à moins que l’élu n’obtienne une permission spéciale de ses collègues de s'absenter, notamment pour des raisons de santé.

Les conseillers ont reçu, mercredi, une note du médecin de Rick Chiarelli, qui explique la raison de la demande du conseiller. Ils ont tout de même décidé de ne pas lui accorder le congé de maladie.

Une note du médecin du conseiller Rick Chiarelli, écrite à la main le 22 octobre 2019.

Le conseiller Rick Chiarelli a donné la permission de rendre publique cette note de son médecin, datée du 22 octobre 2019. Le médecin de Chiarelli y écrit que le conseiller a subi une « attaque syncopale, ou un évanouissement, le 12 octobre. Les niveaux de stress de Chiarelli continuent d'être élevés en raison de l'irrégularité de sa glycémie et de sa tension artérielle », selon la note.

Photo : Radio-Canada

Sur les 23 conseillers, 20 ont voté contre la motion pour prolonger son congé et aucun n'a voté pour. Il y avait trois absents au conseil, dont Rick Chiarelli.

Il avait demandé au conseil une telle permission à deux reprises, prétextant des raisons médicales. Ses collègues avaient alors repoussé la prise d’une décision.

Au total, 13 femmes ont confié à CBC qu’elles auraient vécu un comportement inapproprié ou qu’elles auraient été témoins de commentaires inappropriés de la part de M. Chiarelli.

Rick Chiarelli nie catégoriquement toutes ces allégations. Il croit que ces témoignages sont le résultat d’un stratagème politique orchestré contre lui.

Une confiance effritée au conseil

Le maire Jim Watson a fait remarquer qu’il n’y avait plus une grande confiance entre le conseil municipal et Rick Chiarelli.

Le maire Watson en mêlée de presse à l'hôtel de ville d'Ottawa. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire Jim Watson s'est prononcé au sujet du conseiller Rick Chiarelli à l'hôtel de ville d'Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Geneviève Normand

Nous traitons plusieurs enjeux importants et le quartier de Rick Chiarelli n’a plus de voix au conseil. Comme vous l’avez vu aujourd’hui, le soutien est très limité pour le conseiller, a ajouté le maire, à la sortie du conseil.

M. Watson a aussi rappelé que deux conseillers s’occupent des dossiers du quartier Collège. « Mais en ce moment, ces résidents ne sont pas représentés par la personne qu’ils ont élue », a-t-il souligné.

Avec les informations de CBC

Ottawa-Gatineau

Politique municipale