•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élus nord-côtiers satisfaits des résultats de l’élection fédérale

Marilène Gill sollicitera un nouveau mandat sous les couleurs du Bloc québécois.

Marilène Gill commence un deuxième mandat sous les couleurs du Bloc québécois.

Photo : Radio-Canada

Djavan Habel-Thurton

La réélection de Marilène Gill et le retour en force du Bloc québécois satisfont plusieurs élus locaux sur la Côte-Nord qui croit que les intérêts de la région seront bien représentés à Ottawa.

Le préfet de la Minganie, Luc Noël, croit que Mme Gill connait bien les dossiers de la Côte-Nord et que grâce au retour en force du Bloc québécois, elle aura les moyens de faire un bon travail.

M. Noël espère que la situation minoritaire du gouvernement libéral l’obligera à être plus à l’écoute de la députation québécoise qu’au cours des quatre dernières années.

Luc Noël est préfet de la MRC de la Minganie

Luc Noël est préfet de la MRC de la Minganie

Photo : Radio-Canada

Il estime que les électeurs nord-côtiers ont fait un pied de nez au gouvernement libéral.

Critique du premier mandat du gouvernement Trudeau, le préfet juge que la Côte-Nord a été négligée.

En entrevue à l’émission Bonjour la Côte mercredi, M. Noël a parlé de ses espoirs par rapport à l’achèvement de la 138.

Questionné plus généralement par rapport au rôle que pourrait jouer le gouvernement fédéral pour la région, le préfet dit espérer une mise à niveau des infrastructures portuaires, ce qui permettrait selon lui de remplacer une partie du transport routier par du transport maritime.

Optimisme en Basse-Côte-Nord

Randy Jones, préfet de la MRC du Golfe-de-Saint-Laurent et maire de Gros-Mécatina en Basse Côte-Nord, qualifie de tranquille la campagne dans sa région.

À l’exception de voir Mme Gill et de Dave Savard, qui a fait un voyage sur le Bella, pour le reste il n’y avait même pas un panneau de mis à nulle part, explique-t-il, en entrevue à l'émission Bonjour la Côte.

M. Jones indique avoir reçu des commentaires de ces concitoyens concernant le manque d’information de la part des différents candidats.

La députée Marilène Gill et Randy Jones, maire de Gros-Mécatina

La députée Marilène Gill et Randy Jones, maire de Gros-Mécatina

Photo : Photo offerte par Marilène Gill

Le préfet dit grandement apprécié le travail déployé par Mme Gill au cours de son dernier mandat pour représenter les intérêts de la Basse-Côte-Nord. Il garde notamment un très bon souvenir de la tournée à Ottawa pour les élus nord-côtiers organisée à l'automne 2018.

Avec les résultats de l’élection, M. Jones croit que le Bloc a le beau jeu pour représenter les intérêts des électeurs.

S’ils jouent leurs cartes comme il faut, on pourra exactement faire un bon travail pour faire avancer les dossiers de la Côte-Nord, pense-t-il.

M. Jones dit avoir parlé à Mme Jones depuis l’élection et indique qu’elle prévoit déjà un voyage en Basse-Côte-Nord.

Des futurs états généraux?

L'intention de la députée Marilène Gill d'organiser des états généraux sur le désenclavement est bien accueillie sur la Côte-Nord.

Le maire de Sept-Îles et préfet de la MRC de Sept-Rivières, Réjean Porlier, estime qu'il s'agit d'une bonne nouvelle. Il veut d'ailleurs relancer rapidement la discussion avec Ottawa pour faire avancer le dossier du prolongement de la route 138.

Ce dossier-là était quand même porté par pas mal tout le monde. C'est à dire du côté du gouvernement sortant qui est réélu, on nous a beaucoup parlé du prolongement de la route 138, on sentait les appuis, toujours avec la petite phrase "naturellement si Québec priorise!". Mais tout de même on avait un appui important, indique M. Porlier.

De son côté, Micheline Anctil, mairesse de Forestville et préfète de la MRC de la Haute-Côte-Nord, considère que la région est à la croisée des chemins. Elle observe que l'enjeu du désenclavement semble de mieux en mieux compris par les élus et la population. Pour elle, le moment est crucial pour faire aboutir le dossier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Politique fédérale