•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Montréal obligera les propriétaires à changer leur entrée d'eau en plomb

Gros plan sur une pièce détachée de robinet d'eau

La cible de la ville était de changer environ 70 000 entrées de service en plomb d'ici 2025.

Photo : The Associated Press / Seth Perlman

Stéphane Bordeleau

Dans le but d'accélérer le remplacement des vieilles conduites d'eau qui libèrent du plomb dans l'eau potable, la Ville de Montréal remplacera elle-même les entrées de service en plomb (ESP) des immeubles et résidences privées. Le tout aux frais des propriétaires.

Cette nouvelle mesure s’inscrit dans le cadre d’une bonification du plan d’action de la Ville de Montréal pour remplacer plus de 48 000 conduites d’eau en plomb sur son territoire d’ici 2030.

Le but de l’opération qui coûtera 557 millions de dollars doit permettre à la Ville de Montréal de faire en sorte que l’eau qui coule des robinets dans la métropole soit conforme aux nouvelles recommandations de Santé Canada, qui a récemment fait passer de 10 à 5 microgrammes par litre la concentration maximale de plomb dans l’eau potable.

Environ 300 000 citoyens seraient encore exposés à des concentrations de plomb trop élevées dans l’eau, d’après la direction de la Santé publique de Montréal.

L’eau potable produite par la Ville est d’excellente qualité. indique la mairesse de Montréal, Valérie Plante. Ce sont les entrées de service en plomb, soit le tuyau qui raccorde la maison au réseau municipal, qu’il faut éliminer.

Valérie Plante s'adresse aux journalistes.

La mairesse de Montréal Valérie Plante assure que la qualité de l'eau potable à Montréal est « excellente » et que le plomb provient essentiellement des portions des anciens tuyaux faits de ce métal.

Photo : Radio-Canada

Bien que la Ville se soit engagée en 2006 à remplacer tous les tuyaux de plomb de la portion publique de son réseau d’aqueduc avant 2026, la majorité des propriétaires d’immeubles n’en ont pas profité pour remplacer à leurs frais les vieilles entrées d’eau en plomb de leur immeuble. Moins de 10 % d’entre eux l’auraient fait.

La Ville compte donc augmenter la cadence de remplacement des entrées de service en agissant autant du côté public que privé, a déclaré la mairesse Plante en conférence de presse.

Par le passé, la Ville recommandait fortement aux propriétaires de remplacer la partie privée de l’ESP. Cette méthode n’a pas eu l’effet escompté. C’est pourquoi nous prenons les choses en main et nous remplacerons la partie privée des entrées de service en plomb en même temps que la partie publique.

Sylvain Ouellet, vice-président et responsable de l’eau au comité exécutif

15 ans pour payer

Jusqu'à nouvel ordre, les propriétaires de bâtiment dont l'entrée de service est en plomb sont fortement priés par la Ville d'effectuer les travaux de remplacement.

S'ils ne le font pas, lorsque la Ville creusera pour remplacer les tuyaux du réseau public, elle remplacera du même coup toutes les entrées d’eau en plomb des immeubles reliés à ces conduites. Le coût des travaux sera ensuite facturé à chaque propriétaire, qui pourra étaler le remboursement sur une période maximale de 15 ans.

Votre immeuble est-il à risque?

En utilisant cette carte publiée par la Ville de Montréal, on peut savoir si une adresse a des risques d'être dotée d'une entrée d'eau en plomb et si des tests de détection du plomb y ont été menés. Cliquez ici pour accéder à l'outil de la Ville de Montréal (Nouvelle fenêtre).

Dépistage accéléré et dispositifs de filtration

Un tuyau qui contient du plomb.

Exemple de tuyau qui contient du plomb.

Photo : Radio-Canada / Thomas Gerbet

Or, pour remplacer l’ensemble des vieux tuyaux de plomb du réseau, la Ville doit également savoir exactement où ils se trouvent. C’est pourquoi une campagne de dépistage accélérée des entrées d’eau en plomb sera mise de l’avant sur l’ensemble du territoire municipal d’ici 2022.

L'eau du robinet de plus de 100 000 immeubles sera analysée au cours des trois prochaines années, a déclaré la mairesse Valérie Plante. La Ville estime à environ 48 000 le nombre d'entrées d'eau en plomb qui devront être remplacées.

Des dispositifs de filtration, au coût d'environ 50 $, seront mis par la Ville à la disposition des citoyens qui vivent dans des immeubles susceptibles d'être munis d'entrées de service en plomb, en attendant les résultats d'un dépistage ou la réalisation des travaux de remplacement.

Pour les ménages à faible revenu qui vivent dans des secteurs potentiellement touchés, des systèmes de filtration seront distribués dans les familles où se trouve une femme enceinte et/ou des enfants de moins de six ans. Les gens dans cette situation sont invités à composer le 311 pour savoir comment se procurer un dispositif de filtration.

Enfin, les opérations de détection et de remplacement des entrées d’eau en plomb seront faites en priorité dans les maisons de type "après-guerre" et les maisons de type unifamilial, duplex et triplex ainsi que les garderies en milieu familial et les CPE.

Québec applique les recommandations de Santé Canada

L'annonce de ce train de nouvelles mesures par l'administration Plante survient à peine une heure après que le gouvernement du Québec eut annoncé qu'il resserrera dans les plus brefs délais sa norme de concentration maximale de plomb dans l'eau potable, qui passera de 10 à 5 microgrammes par litre.

Le Québec deviendra ainsi la première province à se conformer aux nouvelles recommandations de Santé Canada émises en mars dernier.

Grand Montréal

Société