•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux anciens députés du Cap-Breton se retrouvent sans emploi

Cinq personnes aux côtés du candidat qui prononce un discours dans une salle communautaire

Eddie Orrell, entouré de sa famille et de son directeur de campagne, a remercié son équipe de bénévoles à l'issue des élections fédérales, lundi soir.

Photo : CBC/Elizabeth McMillan

Radio-Canada

Deux politiciens du Cap-Breton réfléchissent à leur avenir après leur échec à se faire élire au fédéral, lundi.

Eddie Orrell, 54 ans, et Alfie MacLeod, 63 ans, sont deux des trois députés provinciaux qui ont démissionné l'été dernier pour tenter leur chance comme candidats conservateurs aux élections fédérales. Seul le troisième, Chris d’Entremont, a été élu lundi dans Nova-Ouest.

Eddie Orrell a terminé deuxième dans Sydney-Victoria derrière le candidat libéral Jaime Battiste. M. Orrell était déçu, mais fier de sa campagne et des efforts de son équipe qu’il juge hors pair. Si sa campagne était à refaire, il n’y changerait rien, souligne-t-il.

Il espère redevenir physiothérapeute au sein de la Régie de santé de la Nouvelle-Écosse, un emploi qu’il a exercé pendant 24 ans avant d’être élu député de Northside-Westmount en 2011.

Eddie Orrell aimait son travail de physiothérapeute, mais il s’est lancé en politique parce qu’il voulait en faire plus pour aider les gens, explique-t-il.

Alfie MacLeod a aussi été devancé par un candidat libéral, Mike Kelloway, dans Cap-Breton-Canso.

Il compte prendre quelques semaines pour réfléchir à son avenir tout en effectuant certains travaux dans sa propriété à la demande de son épouse. Après cela, il cherchera d’autres défis ou aventures. Il dit être trop jeune pour ne rien faire.

Avant d’être élu pour la première fois au provincial en 1995, Alfie MacLeod a travaillé pendant 19 ans à la Société de développement du Cap-Breton, propriétaire et exploitant de mines de charbon dans la région.

Il n’a pas été réélu aux élections de 1998. Il a ensuite travaillé pour la Sydney Steel comme chef des relations avec la communauté et dans un bureau du gouvernement provincial à Sydney.

Alfie MacLeod parle à des gens rassemblés dans une salle communautaire.

Alfie MacLeod a attendu après minuit pour s'adresser à ses partisans lundi soir et reconnaître la victoire de son adversaire libéral.

Photo : CBC/Tom Ayers

Alfie MacLeod a été réélu au provincial en 2006 dans Cap-Breton-Ouest. La circonscription a pris le nom de Sydney River-Mira-Louisbourg par la suite.

Il était l’un des favoris dans la campagne pour la circonscription fédérale de Cap-Breton-Canso. Lui non plus ne s’y prendrait pas autrement si la campagne était à refaire.

Alfie MacLeod dit avoir fait de son mieux. Mais comme les électeurs ont voté en majorité pour un autre candidat, il doit maintenant passer à autre chose.

Avec les renseignements de Wendy Martin de CBC

Nouvelle-Écosse

Politique fédérale