•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Bloc québécois perçu comme un allié de plus à Ottawa par des Acadiens

Marie-Claude Rioux, de la FANE.

Marie-Claude Rioux, de la FANE

Photo : Radio-Canada / Jean Laroche

Radio-Canada

En Nouvelle-Écosse, la Fédération acadienne estime que la renaissance sur Bloc québécois pourrait servir la cause des Acadiens et des francophones hors Québec.

Marie-Claude Rioux, directrice générale de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse (FANE), trouve intéressante l’arrivée du chef bloquiste Yves-François Blanchet sur l’échiquier politique.

On pourrait croire que cela ne nous concerne pas, parce qu’on ne peut pas voter pour le Bloc québécois en Nouvelle-Écosse, sauf que M. Blanchet [...] a affirmé qu’il serait là pour défendre également les intérêts des francophones et des Acadiens hors Québec, indique Mme Rioux.

Au cours de sa campagne, le chef du Bloc québécois a souligné qu’il travaillerait aussi au nom des francophones hors Québec et des Acadiens pour qu'ils puissent profiter du même niveau de service que les anglophones du Québec.

Selon elle, les anglophones du Québec ont accès à une panoplie de services qui vont de soi. Ils n’ont jamais eu en fait à quémander ce genre de services là. C’est arrivé dès le début, dès la création du Canada. Nous, il faut toujours se battre pour obtenir ces services-là, déplore-t-elle

Mme Rioux estime qu’un tel partenaire au Québec aidera la Nouvelle-Écosse à faire valoir les droits des francophones et à augmenter l’offre de services en français.

Elle croit aussi que c’est la première fois qu’on voit un parti politique au Québec s’afficher aussi clairement dans la défense des droits des francophones.

Une représentation acadienne « stratégique »

La directrice générale de la FANE se réjouit également de l’élection du député conservateur acadien Chris d’Entremont dans Nova-Ouest, en Nouvelle-Écosse.

C’est une excellente nouvelle pour nous. Pas nécessairement à cause du parti qu’il représente, mais bien parce qu’au niveau du nombre total d’Acadiens, on a un Acadien de plus qui s’en va à la Chambre des communes pour représenter nos intérêts.

Elle précise que la FANE n’a aucun parti pris, mais qu’elle considère important, voire judicieux, que des Acadiens se présentent dans tous les partis politiques.

Mettre ses œufs dans le même panier, c’est jamais très stratégique.

Marie-Claude Rioux, directrice générale de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse

D’ailleurs, la directrice générale voit la composition d’un gouvernement minoritaire comme un atout pour les Acadiens de la Nouvelle-Écosse.

Les partis fédéraux ont pris des engagements différents concernant la modernisation de la loi sur les langues officielles.

Selon elle, si les partis mettent en commun les résolutions qu'ils envisagent, cela ne peut être que positif pour les Acadiens de la Nouvelle-Écosse et les communautés francophones du Canada.

Nouvelle-Écosse

Politique fédérale