•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Usine de ferrochrome : une rencontre pour dissiper les craintes sur le projet

Un travailleur surveille l’écoulement de fer en fusion.

Noront Resources a encore plusieurs étapes à franchir avant de pouvoir ouvrir son usine de ferrochrome à Sault-Sainte-Marie.

Photo : Reuters / Jianan Yu

Radio-Canada

L’entreprise Noront Resources tient mercredi une rencontre d’information à Sault-Sainte-Marie au sujet du projet d’usine de ferrochrome pour traiter les minerais des gisements du Cercle de feu.

Les résidents de Sault-Sainte-Marie pourront rencontrer des employés de Noront à l’hôtel Delta de Sault-Sainte-Marie de 15 h à 20 h pour en apprendre plus sur le projet.

La signature d’un protocole d’entente par Noront avec l’aciérie Algoma et une firme d’ingénierie, en septembre, a entraîné une levée de boucliers de citoyens qui craignent que le projet aille de l’avant sans passer par les étapes de consultations publiques et d’évaluations environnementales.

Cela a amené la Ville de Sault-Ste-Marie et la compagnie à publier un communiqué et à organiser une rencontre publique pour rassurer la population.

Le directeur général de Sault-Sainte-Marie a notamment indiqué que la Ville n’autorisera pas la construction de l’usine de ferrochrome sur les terrains d’Algoma Steel si cela peut avoir un impact sur la santé et la sécurité des résidents.

La Ville a été choisie en mai 2019 pour accueillir l’usine de ferrochrome.

L’autre finaliste pour l’obtention de l’usine était Timmins. Les candidatures du Grand Sudbury et de Thunder Bay avaient été écartées en juillet 2018.

Le Cercle de feu, dans le Grand Nord de l’Ontario, est une région riche en minerais qui pourrait notamment contenir le plus important gisement mondial de chromite, un métal utilisé pour la production d’acier inoxydable.

Il se retrouve au milieu de territoires ancestraux autochtones.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Métaux et minerais