•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brian Pallister félicite Justin Trudeau pour sa réélection

Brian Pallister, devant deux microphones et des drapeaux provinciaux.

Même si M. Pallister reconnaît que la gestion d’un gouvernement en situation minoritaire pourrait présenter des défis, il souligne que c’est l’intérêt des citoyens canadiens qui doit primer au Parlement.

Photo : Radio-Canada

Laïssa Pamou

Au lendemain de l’élection fédérale, le premier ministre du Manitoba, Brian Pallister, félicite Justin Trudeau pour sa victoire. Il se dit prêt à travailler avec le gouvernement libéral minoritaire et tous les autres élus à Ottawa pour le progrès de la province et du pays.

Les Canadiens ont fait leur choix, et nous devons avancer. Nous avons des dossiers en cours avec Ottawa et nous continuerons à travailler sur ces dossiers.

Même si M. Pallister reconnaît que la gestion d’un gouvernement en situation minoritaire pourrait représenter des défis, il estime que c’est l’intérêt des citoyens canadiens qui doit primer au Parlement.

J’ai été dans un gouvernement minoritaire, j’ai été membre de l’opposition alors que le gouvernement était minoritaire. Et ce que je dis, c’est que le pays doit faire face à ses défis. Nous ne pouvons pas cesser de fonctionner parce que le gouvernement est en situation minoritaire.

En réaction aux déclarations du premier ministre saskatchewanais, Scott Moe, qui a demandé mardi que Justin Trudeau « fasse des gestes concrets » pour rétablir la relation entre Ottawa et les provinces des Prairies, M. Pallister a répété que le dialogue et la communication sont les maîtres mots d’une bonne gouvernance.

Le pays est un ensemble, le gouvernement fédéral doit le comprendre et les provinces aussi. On ne bâtit pas une équipe forte en menaçant de la quitter. J’ai toujours condamné les menaces du Québec et je condamne les menaces similaires, même si elles viennent de l’Ouest.

Brian Pallister, premier ministre du Manitoba

Mon épouse et moi sommes ensemble depuis 30 ans. Nous ne devenons pas un couple fort en menaçant de nous quitter toutes les semaines, ajoute-t-il.

Manitoba

Élections fédérales