•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le premier ministre du N.-B. envisage de remplacer la taxe carbone fédérale

Un homme en vesto cravate

La premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, a commenté la victoire du Parti libéral aux élections fédérales en point de presse, mardi.

Photo : Radio-Canada

Marie-Ève Arsenault

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, a indiqué en point de presse mardi que son gouvernement allait se pencher sur la mise en place d’une taxe carbone provinciale qui viendrait remplacer celle qui est imposée par le gouvernement fédéral depuis le 1er avril 2019.

Bien qu’il ne soit pas en faveur d’une taxe sur le carbone, Blaine Higgs a souligné qu’il était à l’écoute des citoyens. Les gens se sont fait entendre, ils ont voté en faveur de cette taxe au Nouveau-Brunswick [en votant libéral]. Nous devons trouver une façon de faire en sorte qu’elle fonctionne.

Le premier ministre s’est toujours opposé à cette taxe sur le carbone imposée par le gouvernement fédéral de Justin Trudeau. Notre position a toujours été claire : laissez l’industrie financer la recherche [en développement durable] et ne forcez pas les contribuables à assumer ce coût.

Une taxe sur le carbone de 0,04 $ le litre d’essence est perçue au Nouveau-Brunswick, en Ontario, au Manitoba et en Saskatchewan parce que ces provinces n'ont pas mis en place un plan de tarification des émissions de gaz à effet de serre (GES) qui réponde aux critères énoncés par le gouvernement Trudeau en 2016.

Cette somme augmentera annuellement pour atteindre 0,11 $ le litre en 2022. Cette hausse s’explique par l'imposition d’un prix sur la tonne de GES, ce qui se veut une mesure incitative pour réduire les émissions polluantes. En 2019, le prix par tonne de GES sera de 20 $ et il grimpera à 50 $ en 2022.

Remboursements aux citoyens

Le gouvernement entend rembourser 90 % des sommes perçues aux contribuables des provinces touchées. Ces remboursements prendront la forme de remboursements d’impôts; les contribuables doivent réclamer l'Incitatif à agir pour le climat au moment de remplir leur déclaration de revenus.

Selon le premier ministre Trudeau, les contribuables qui paieront la taxe carbone recevront plus d’argent, grâce à ce remboursement, qu’ils n’en auront déboursé. La somme du remboursement dépend toutefois du taux d’émission des provinces concernées et du nombre de personnes qui composent les ménages. Les citoyens d’une province plus polluante paieront plus, mais recevront également plus.

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale