•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment tricoter de bonnes histoires selon Nahka Bertrand

Portrait en couleur de l'artiste engagée Nahka Bertrand. La jeune femme a des cheveux bruns lisses lâchés et elle porte un chandail rouge.

L'artiste engagée Nahka Bertrand

Photo : D. R.

Radio-Canada

Conteuse, chanteuse et journaliste, Nahka Bertrand écrit sur les peuples et les individus qui habitent le territoire ou dont les liens au territoire ont été coupés.

Écrire pour dire la beauté du monde

Je crois que la personne qui m’a vraiment poussée à vouloir écrire est Jean Morisset, avec ses bons mots sur la beauté du monde. Je l’ai découvert à la bibliothèque de l’Université Laval lorsque j’avais 14 ans et je que cherchais des universitaires qui écrivaient sur mon peuple, les Dénés, pour un papier dans mon cours d’histoire du monde, et nous sommes devenus de grands amis.

Nahka Bertrand

Après une enfance passée dans une petite ville au sud des Territoires du Nord-Ouest et 10 ans sur les berges du Saint-Laurent à Lévis, Nahka Bertrand a posé ses valises dans les environs de Montréal.

Aujourd'hui dans la mi-trentaine, la jeune mère de famille dénée travaille au ministère de la Justice, sans pour autant délaisser la littérature.

En 2019, elle a ainsi assuré la codirection artistique du Festival du Jamais Lu (Nouvelle fenêtre), une superbe vitrine qui permet chaque année de découvrir de nouvelles plumes. Elle faisait également partie du comité de sélection du Prix de la nouvelle Radio-Canada.

L'intensité d'un instantané

Pour cette défricheuse de talents, la chose la plus merveilleuse dans cette expérience a été de voir transparaître, par le biais de toutes ces histoires, un portrait de l’imaginaire canadien ici et maintenant.

Si elle affectionne particulièrement le genre bref, c'est que la nouvelle opère immédiatement dans l'imaginaire, avec l’intensité d’un instantané.

Ce qui fait une bonne histoire, je crois que c’est un remarquable tricot de poésie entre le ton, la qualité du langage, la structure et le rythme.

Nahka Bertrand
Une image de vieille machine à écrire sur fond gris pâle avec des confettis de couleur et le texte Prix de la nouvelle Radio-Canada inscrivez-vous maintenant!

Le Prix de la nouvelle Radio-Canada récompense chaque année les meilleures nouvelles inédites soumises au concours.

Photo : Radio-Canada

Livres

Arts