•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qui sont les nouvelles députées bloquistes de Québec?

Caroline Desbiens et Julie Vignola célèbrent ensemble la victoire le soir des élections.

Photo : Radio-Canada

Jean-François Nadeau

Les deux nouvelles députées bloquistes de la région de Québec flottent toujours sur un nuage, au lendemain de leur victoire. Caroline Desbiens et Julie Vignola ont respectivement délogé les députés conservateurs des circonscriptions de Beauport-Côte-de-Beaupré-Île d'Orléans-Charlevoix et de Beauport-Limoilou.

L'auteure-compositrice-interprète et propriétaire d'hôtel, Caroline Desbiens, a vaincu la députée sortante Sylvie Boucher par plus de 3000 voies.

Un moment marquant pour elle, d'autant plus que sa fille a eu 18 ans la veille du jour du scrutin. Elle votait pour la première fois.

C'était beau, c'était émouvant. J'ai versé une petite larme. On s'est réveillées ce matin et elle m'a dit : "maman, je suis fière de toi. Je trouve ça vraiment spécial d'avoir voté pour toi la première fois que j'ai voté, raconte encore émue Caroline Desbiens.

Caroline Desbiens, en studio

Caroline Desbiens, députée du Bloc québécois dans la circonscription de Beauport-Côte-de-Beaupré-Île d'Orléans-Charlevoix

Photo : Radio-Canada / Nicolas Bilodeau

Je me sens fébrile et nerveuse. Il y a une expression que j'aime bien quand on parle de surprise, c'est de dire : je me sens comme un chevreuil sur le bord de la 20 à minuit le soir, ajoute en riant sa collègue Julie Vignola.

Julie Vignola, la nouvelle députée du Bloc québécois dans Beauport—Limoilou

Julie Vignola, la nouvelle députée du Bloc québécois dans Beauport—Limoilou

Photo : Radio-Canada

Au travail rapidement

Caroline Desbiens et Julie Vignola n'auront pas beaucoup de temps pour savourer leur victoire. Elles doivent finaliser la constitution de leurs équipes et organiser leurs bureaux.

Les deux femmes ont l'intention de se mettre rapidement au travail pour servir les citoyens.

J'ai déjà discuté avec madame [Sylvie] Boucher. Elle est très coopérative pour partager ses dossiers. Sur le terrain, on a toujours eu une bonne complicité. On va faire ça rapidement. Je vais sauter là-dedans de pied ferme, affirme Caroline Desbiens.

Les priorités

La tâche est grande et les enjeux nombreux. Si on leur demande quelles seront leurs priorités en tant que nouvelles députées, voici ce qu'elles disent.

Internet à haute vitesse pour l'est de la circonscription. Ça n'a pas de bon sens. Je n’en reviens pas qu'en 2019 on en soit encore comme ça. On va pousser fort là-dessus, soutient Caroline Desbiens.

Julie Vignola, elle, entend s'attaquer au dossier de la qualité de l'air.

Je veux travailler là-dessus. Ce n'est pas un dossier qui va se faire demain, mais à long terme en collaborant avec chacun de mes collègues, les organismes et les entreprises. Je suis convaincue qu'on va trouver des moyens pour que ça s'améliore. Les enfants qui naissent ici ont huit ans de moins d'espérance de vie, martèle l'enseignante de profession.

Québec-Drummondville-Ottawa

Autre défi pour la femme de 42 ans : la conciliation travail-famille. Julie Vignola a quatre enfants âgés de 9 à 20 ans. La députée de Beauport-Limoilou habite Québec depuis quatre mois seulement.

Ses enfants demeurent à Drummondville et vont y rester.

C'est difficile pour eux de refaire une vie, de se refaire des amis. C'est maman qui va se déplacer d'un endroit à l'autre. Au moins deux jours par semaine, je vais être à Drummondville avec les enfants. Je vais faire du télétravail, explique-t-elle.

Les deux femmes se disent fières d'avoir obtenu la confiance des électeurs et assurent qu'elles vont tout faire pour représenter le mieux possible chacun des citoyens de leurs circonscriptions.

Avec les informations d'Alexandra Duval.

Québec

Politique fédérale