•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs projets pour verdir la rue Saint-Vallier Ouest

Un VUS blanc circule sur la rue Saint-Vallier Ouest, dans le quartier Saint-Sauveur à Québec

La rue Saint-Vallier Ouest, dans le quartier Saint-Sauveur, est en pleine effervescence.

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Cloutier

Jonathan Lavoie

Nouveau parc, stationnement étagé recouvert de verdure, aires de détente entourées d’arbres et augmentation de la canopée en bordure de rue : la Ville de Québec propose une série de mesures pour verdir la rue Saint-Vallier Ouest.

Avec à peine 13 % de canopée, Saint-Sauveur est un des quartiers de Québec qui compte le plus faible couvert arboricole.

Il faut repenser le secteur, affirme le maire Régis Labeaume. Je dis toujours que c'est le nouveau Quartier latin. Dans les cinq dernières années, il y a eu un boom commercial incroyable.

Dès le printemps prochain, la Ville souhaite lancer les travaux d’aménagement de deux aires vertes pour ajouter des îlots de fraîcheur et atténuer les effets de la circulation automobile.

À l’extrémité ouest, six cases de stationnement cédées par un propriétaire privé seront verdies et bonifiées de mobilier urbain.

Plus à l’est, à proximité de l’intersection avec le boulevard Charest, la Ville étudie deux options pour transformer le stationnement à l’intersection Bagot en parc. C’est à cet endroit qu’avait été aménagée la Sympathique place ouverte à tous (SPOT) en 2016.

Une stationnement de surface dans le quartier Saint-Sauveur à Québec

La Ville entend convertir une bonne portion de ce stationnement en espace vert.

Photo : Radio-Canada

La vice-présidente du comité exécutif, Marie-Josée Savard, précise que l’objectif des places éphémères a toujours été de tester la popularité de certains lieux auprès des résidents.

Il y a des lieux où on se dit : ça vaut peut-être la peine de rendre cette place là permanente. Cet endroit-là s’est avéré tout à fait permanent pour ça.

Les deux projets envisagés ont été développés par l’organisme Nature Québec en collaboration avec les résidents et les commerçants du secteur.

Le scénario retenu sera présenté lors d’une séance de consultation le mardi 26 novembre au Centre communautaire Édouard-Lavergne.

Rue conviviale et stationnement

Les projets de verdissement de la rue Saint-Vallier Ouest seront la première étape pour convertir l’artère en rue conviviale, un programme municipal pour l’amélioration des artères commerciales (Nouvelle fenêtre).

Régis Labeaume indique que l’administration municipale tentera de remplacer chacune des cases de stationnement qui disparaîtront par plus de verdure.

Les commerces se multiplient là-bas. Aux dernières nouvelles, il y avait un local de libre, ça fonctionne sur Saint-Vallier. Il faut accommoder les commerçants, juge le maire.

La vice-présidente du comité exécutif, le maire Régis Labeaume et le conseiller municipal de Saint-Roch—Saint-Sauveur, Pierre-Luc Lachance

La vice-présidente du comité exécutif, le maire Régis Labeaume et le conseiller municipal de Saint-Roch—Saint-Sauveur, Pierre-Luc Lachance

Photo : Radio-Canada

La Ville propose un stationnement à étages à proximité du Pignon bleu, un organisme communautaire. Régis Labeaume assure que le design de l’infrastructure sera réfléchi pour s’intégrer dans la trame urbaine, un peu à l’image du stationnement aménagé au centre commercial Place Sainte-Foy.

Ça fait toute la différence d'exiger qu'il y ait un revêtement extérieur qui est très attrayant, croit le maire.

Questionné à savoir si la rue Saint-Vallier pourrait devenir un sens unique, Régis Labeaume a assuré que cette hypothèse n’était pas sur la table.

Il précise toutefois que l’ensemble des décisions seront prises en fonction des consultations avec le milieu prévues en 2020.

On est prêt à être osé. Si les gens veulent être osés, on est prêt à aller loin. Ça va dépendre de ce que les gens veulent.

Québec

Environnement