•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Husky Energy annonce des mises à pied

Les tours Husky à Calgary.

Le siège social de la pétrolière Husky à Calgary.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada

Plusieurs mois après avoir révélé son intention de réduire ses dépenses, la société Husky Energy a annoncé, mardi, une réduction de ses effectifs, mais sans préciser le nombre d’employés concernés.

Les licenciements concernent principalement le personnel de l’Ouest canadien, et la majorité des suppressions d'emploi auront lieu à Calgary.

Husky a pris des mesures pour mieux aligner l'organisation et les effectifs sur notre stratégie et notre plan d'immobilisations, a déclaré Kim Guttormson, porte-parole de la société établie à Calgary, dans un communiqué.

Le service des ressources humaines de la société a réservé plusieurs salles au siège social de Calgary pour des réunions de 7 h à 14 h, heure locale, selon certains employés.

Il s'agit de changer la façon dont nous abordons notre entreprise, la façon dont nous prenons les décisions et la manière dont nous travaillons ensemble pour atteindre nos objectifs, dit-il.

Les réductions surviennent à un moment où l’entreprise réduit ses dépenses à la suite des difficultés que connaît le secteur de l’énergie du pays.

En décembre, la société contrôlée par le milliardaire de Hong Kong Li Ka-Shinga a prélevé 300 millions de dollars de son budget de dépenses en capital pour 2019, afin de prendre en compte les effets de la réduction de la production de pétrole et de la baisse des prix mondiaux du pétrole.

Lors de sa journée des investisseurs en mai, la société a dévoilé un nouveau plan quinquennal prévoyant une réduction moyenne des dépenses annuelles de 3,15 milliards de dollars, soit une baisse de 10 % par rapport à son plan précédent.

Le moment choisi pour l'annonce des licenciements est déjà un sujet de discussion. Les analystes et les autres personnes travaillant dans le secteur pétrolier et gazier avaient émis l'hypothèse qu'une victoire libérale aux élections fédérales de lundi entraînerait davantage de pertes d'emplois dans l'ensemble du secteur.

Robert Cooper, de l'équipe de vente et de négociation de la société d'investissement Acumen Capital Partners, de Calgary, a déclaré à CBC/Radio-Canada, lundi soir, qu'il prévoyait que les entreprises réduiraient leurs dépenses et que les investisseurs éviteraient de plus en plus les marchés pétroliers.

Husky Energy a annoncé d'importantes réductions d'emplois au cours des années qui ont suivi la chute des prix du pétrole en 2014.

En 2015, l'entreprise a annoncé des suppressions de postes totalisant pas moins de 1400.

Husky publiera ses résultats financiers du troisième trimestre jeudi.

Alberta

Industrie pétrolière