•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ode au groupe métal Voïvod, par Pierre Lapointe

4 hommes sont sur scène, 1 chante, deux jouent de la guitare et l'un de la batterie.

Le groupe Voïvod lors d'un concert à Baltimore le 9 octobre 2019

Photo : Page facebook de Voivod

Radio-Canada

Mercredi, Pierre Lapointe troquera son costume de chanteur pour animer le Premier Gala de l'ADISQ, mais l’artiste ouvrira d’abord la soirée en chantant avec Voïvod et Éric Lapointe. Pour Voïvod, il s'agit d'une première en 36 ans d’existence.

Pierre Lapointe revendique l’idée d'inviter le groupe métal québécois Voïvod sur scène pour le numéro d’ouverture.

Ils n’ont jamais chanté à l’ADISQ, je me sens un peu mal. J’ai déjà vu des documentaires avec Guns N’ Roses et Metallica, et ils citaient Voïvod comme une influence. C’est un groupe majeur, et parce qu’il ne fait pas un son radiophonique consensuel, on n’en entend pas parler, a-t-il déclaré à Tout le monde en parle, dimanche, en annonçant ce numéro.

Un homme vêtu d'un veston en velours bleu tient un trophée Félix dans sa main droite.

Le chanteur Pierre Lapointe

Photo : ADISQ

Voïvod a plusieurs fois été cité en tant que groupe de musique ayant eu une influence majeure sur des groupes planétaires. D’ailleurs, Jason Newsted, l’ex-bassiste de Metallica, a fait partie du groupe de 2002 à 2008.

Quatre hommes sourient à la caméra avec leur prix dans les mains.

Les membres du groupe à la remise de leur premier prix Juno, en 2019.

Photo :  Facebook / Voivod

Formé en 1982, le groupe est actuellement composé du batteur Michel « Away » Langevin, du chanteur Denis « Snake » Bélanger, deux membres originaux, et du guitariste Daniel « Chewy » Mongrain et du nouveau bassiste Dominic « Rocky » Laroche. Daniel Mongrain a remplacé le guitariste d'origine du groupe, Denis « Piggy » D'Amour décédé en 2005.

Si le groupe saguenéen est une véritable légende québécoise du thrash métal qui a connu une certaine popularité à l'extérieur du Canada, il est plutôt méconnu du grand public. Toutefois, l’année 2019 leur a permis de gagner en visibilité. Ils ont obtenu leur premier Juno, ont participé au Festival international de jazz de Montréal (FIJM) et figuraient dans lapremière sélection du prix Polaris. Ils chanteront aussi au Premier Gala de l'ADISQ cette semaine.

En 2017, le groupe se trouvait aussi en 78e position de la liste des 100 meilleurs albums métal de tous les temps publiée par le magazine américain Rolling Stone.

Pierre Lapointe et l’ADISQ : une longue histoire

Le premier objectif de Pierre Lapointe à la tête du gala n’est pas d’être drôle, mais d’offrir une bonne animation. C’est un honneur et une responsabilité. Et je veux être le plus naturel et respectueux possible, et si je suis drôle, tant mieux, affirme-t-il en entrevue avec la chroniqueuse culturelle du 15-18, Catherine Richer.

Le chanteur porte des bas rayés noir et blanc, un short bleu et un veston blanc avec un bout de manche bleu.

Pierre Lapointe lors du Gala de l'ADISQ du 26 octobre 2014

Photo : The Canadian Press / Graham Hughes

Si l’histoire entre Pierre Lapointe et l’ADISQ date de plusieurs années et que les déclarations du chanteur ont souvent fait mouche, c’est la première fois que celui-ci animera l’un des galas. Mes vêtements aussi [ont fait parler]. J’ai toujours pris la peine de choisir de manière très attentionnée, ajoute-t-il.

Le chanteur pense que l’ADISQ permet d’avoir une belle diversité de personnes gagnantes.

Une année, Marie-Mai est l’interprète de l’année, et l’année d’après, tu as quelqu’un comme Klo Pelgag qui va gagner. C’est très rare une société où, d’une année à l’autre, ça bouge autant. Je connais le système de vote, et je sais que tout le monde a vraiment une chance. Ça ne peut pas être une maison de disque qui dit : “On mise sur lui ou sur elle” comme dans un autre pays que je connais comme la France. C’est vraiment représentatif de ce qui s’est passé durant l’année, même si certains ne seront pas d’accord avec moi, je vais pouvoir les contredire longtemps.

Pierre Lapointe

Le chanteur avoue que les soirées de l’ADISQ ont fait tomber plusieurs préjugés qu'il entretenait sur l'industrie, et il croit qu'elles permettent aux artistes de se côtoyer dans un contexte festif.

On réalise que ce qui nous unit, c’est la passion de la musique et le fait qu’on est de petits entrepreneurs, des grands ou des multinationales comme Céline – mais je n’ai jamais fait la fête avec Céline. [...] Que j’aime ou non quelque chose, on s’en fout. Par contre, que tu réussisses à faire ce que tu aimes et à vivre de ton métier, chapeau, je te dois le respect, ne serait-ce que pour ça.

Ainsi, Pierre Lapointe était très heureux et curieux de discuter avec Marie-Élaine Thibert après sa participation à Star académie. J’ai découvert une grande amoureuse de la chanson. Il y a toujours quelque chose qui m’émeut vraiment. Et quand on fait des shooters avec Jonas, la vie prend un autre sens.

Le Premier Gala de l'ADISQ se tiendra le mercredi 23 octobre, à 20 h, au MTelus, et sera diffusé sur les ondes de Télé-Québec.

Outre l’animateur Pierre Lapointe, Voïvod et Éric Lapointe, on pourra voir sur scène Alaclair Ensemble, Lou-Adriane Cassidy, Dominique Fils-Aimé, Jérôme 50, Safia Nolin et Florent Vollant.

Musique

Arts