•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Si un enfant conduit dangereusement un VTT, ses parents peuvent être tenus responsables

Il roule sur route en terre.

Un jeune homme en VTT

Photo : Radio-Canada/Amélie Desmarais

Radio-Canada

La GRC à Terre-Neuve-et-Labrador lance un avertissement aux parents après qu'un conducteur de 13 ans a été accusé d’avoir conduit sur une autoroute avec son véhicule tout-terrain (VTT) et d’avoir cherché à échapper aux policiers.

Le sergent Desmond Mollon rappelle que lorsqu'une telle infraction est commise, des accusations peuvent également être portées contre les parents des jeunes contrevenants.

D'ailleurs, les parents du jeune de 13 ans ont déjà été accusés d’avoir permis à leur enfant de conduire le VTT sans avoir l’âge légal pour le faire.

L’âge minimum pour conduire un VTT conçu pour des adultes est de 16 ans à Terre-Neuve-et-Labrador.

Des agents de la GRC ont tenté d’intercepter des VTT qui roulaient sur l’autoroute 430 près de Savage Cove, il y a deux semaines, mais les contrevenants ont réussi à leur échapper.

L’incident est survenu vers 22 h, le 13 octobre.

Un peu plus tard, les policiers ont trouvé le jeune de 13 ans et deux passagères à bord de l’un des VTT et ont procédé à son arrestation.

L’engin a été saisi.

Augmentation du nombre d'incidents dangereux à T.-N.-L.

Le sergent Desmond Mollon indique que les incidents dangereux impliquant de jeunes conducteurs de VTT se multiplient dans la péninsule Great Northern.

Les jeunes savent que nous sommes limités par rapport à notre capacité de les poursuivre. On va essayer de les intercepter. Mais à cause des risques, on ne va pas les poursuivre à haute vitesse, explique le policier. Pour eux, c’est devenu un jeu.

L’autoroute 430 relie les communautés de la péninsule Great Northern à l’autoroute transcanadienne. Le sergent Mollon rappelle que les VTT qui y roulent posent des risques pour les jeunes conducteurs, mais aussi pour les automobilistes.

Il arrive aussi que les conducteurs de VTT n’aient pas d’assurances et que les automobilistes ne soient pas couverts en cas de collision.

Il y a des parents qui ferment les yeux sur la situation ou qui croient que leurs enfants ont le droit d’utiliser ces véhicules comme ils veulent, explique-t-il. Il est très important que les parents surveillent leurs enfants et s’assurent qu'ils n’aient pas accès à un VTT sans supervision ou s’ils ne sont pas assez âgés.

Avec les informations de CBC

Terre-Neuve-et-Labrador

Crimes et délits