•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les députés libéraux de la capitale nationale « humbles » devant un gouvernement minoritaire

Catherine McKenna pendant un discours.

Catherine McKenna a été réélue dans Ottawa-Centre.

Photo : Radio-Canada

Kim Vallière

De Pontiac à Glengarry—Prescott—Russell, en passant par Gatineau et Ottawa-Centre, tous les députés libéraux sortants ont été réélus lundi soir. Ils accueillent ce nouveau mandat avec humilité, alors qu’ils forment un gouvernement minoritaire.

On doit trouver des manières d’être ensemble, comme pays, a mentionné Catherine McKenna, après sa réélection dans Ottawa-Centre. La ministre de l’Environnement n’a pas caché que le Parti libéral du Canada devra travailler en collaboration avec les autres partis au parlement après avoir obtenu 156 des 338 sièges.

On doit réfléchir, c’est sûr, comme parti, parce qu’on doit représenter tous les gens.

Catherine McKenna, députée libérale dans Ottawa-Centre

Une situation que voit d’un bon oeil son collègue dans Hull—Aylmer, Greg Fergus. Ce dernier croit que sa formation politique travaillait déjà de concert avec ses opposants pendant son premier mandat et qu’il devra le faire seulement davantage.

Je suis très, très heureux [...] Non seulement on a un gouvernement qui appuie [la cohésion sociale], mais on a maintenant aussi une opposition progressive qui veut atteindre les mêmes objectifs. C’est une bonne nouvelle pour le Canada, a-t-il mentionné, lorsque questionné sur une collaboration possible avec le Nouveau Parti démocratique (NPD), par exemple.

Ce soir, cette victoire, je la célèbre avec vous, avec beaucoup d’humilité.

Francis Drouin, député libéral de Glengarry—Prescott—Russell

Dans l’est ontarien, Francis Drouin a été élu pour un deuxième mandat dans la circonscription de Glengarry—Prescott—Russell. Un gouvernement minoritaire va représenter une expérience différente cette fois-ci pour lui.

Un deuxième mandat n’est qu’une permission pour travailler plus fort et c’est l’engagement que je suis prêt à prendre ce soir, a-t-il déclaré devant ses partisans après l’annonce de sa victoire.

Sa collègue ontarienne dans Ottawa-Ouest—Nepean, Anita Vandenbeld, estime que le travail de collaboration sera nécessaire à la Chambre des communes pour le Parti libéral afin de bien gouverner, mais elle ne croit pas qu’elle et ses collègues devront changer radicalement leur façon de travailler.

J'ai travaillé avec tous les partis politiques sur les comités où j'étais présidente [...], je pense que nous devons faire plus de ça, mais c'est quelque chose que j'ai déjà fait, explique celle qui a été élue pour un deuxième mandat.

William Amos ne croit pas que l’étiquette minoritaire représente un désaveu de la population canadienne après un premier mandat du gouvernement de Justin Trudeau.

On verra comment ce gouvernement va se former, mais on a la confiance des Canadiens et particulièrement des gens ici dans le Pontiac. Ils ont clairement dit qu’ils voulaient un gouvernement libéral, a mentionné avec confiance le député élu pour la première fois en 2015.

Notre dossier Élections Canada 2019

Dans son discours dans la nuit de lundi à mardi, le chef du Parti libéral, Justin Trudeau, s’est félicité du choix des électeurs qui ont, selon lui fait celui d'un programme progressiste, qui permettra de poser des gestes forts pour lutter contre les changements climatiques, rendre la vie plus abordable, réduire le nombre d'armes à feu en circulation et concrétiser la réconciliation avec les Premières Nations.

Les chefs du NPD, Jagmeet Singh, et du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, ont pour leur part mentionné dans leur discours qu’ils seraient à l’écoute et prêts à jouer un rôle positif avec le gouvernement libéral minoritaire.

Avec respectivement 24 et 32 sièges, les deux formations politiques représentent la balance du pouvoir au parlement.

Avec les informations de Yasmine Mehdi, Jean-François Poudrier, Ismaël Sy et Denis Babin

Ottawa-Gatineau

Politique fédérale