•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Ce soir, on met en garde Justin Trudeau », dit Andrew Scheer

Malgré la victoire libérale en sièges, le chef conservateur estime que le vote populaire fait de son parti le « gouvernement en attente ».

Andrew Scheer parle sur une scène.

Le chef du Parti conservateur, Andrew Scheer, s'est adressé directement à Justin Trudeau lors de son discours de fin de soirée, lundi.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Joëlle Girard

Le chef du Parti conservateur a félicité Justin Trudeau pour sa victoire, lundi soir, mais il a aussi mis le chef libéral en garde : « Quand votre gouvernement va tomber, les conservateurs seront prêts et nous allons gagner ».

Cet avertissement, le chef conservateur l'a répété à plusieurs reprises. Ce soir, nous avons mis en garde Justin Trudeau. Son leadership est endommagé et son temps au gouvernement va bientôt prendre fin. Quand ce moment viendra, les conservateurs seront prêts et nous allons gagner, a-t-il encore affirmé, en français comme en anglais.

J'ai parlé avec le premier ministre Justin Trudeau pour le féliciter d'avoir remporté le plus grand nombre de sièges, a précisé Andrew Scheer, tout en prenant soin d'apporter une nuance. Nous menons le vote populaire, mesdames et messieurs, a-t-il souligné.

Cet appui populaire des Canadiens démontre que nous sommes le gouvernement en attente.

Andrew Scheer, chef du Parti conservateur

Le Parti conservateur a remporté 121 sièges, contre 157 pour le Parti libéral, selon les résultats disponibles lundi en fin de soirée. Or, le parti de M. Scheer a récolté 34,4 % du vote populaire, contre 33,1 % pour les troupes de Justin Trudeau. Les conservateurs avaient récolté 31,9 % du vote populaire en 2015.

Andrew Scheer, qui a été réélu dans sa circonscription saskatchewanaise de Regina–Qu'Appelle, ne s'est pas exprimé quant à son avenir politique. Il a plutôt mis de l'avant sa fierté d'envoyer une équipe plus imposante à Ottawa. Au moment de dissoudre la Chambre des communes, les conservateurs comptaient 95 députés dans leurs rangs. Au terme de cette campagne, ils auront donc gagné une vingtaine de sièges.

La force de notre démocratie n'est pas seulement mesurée par le simple fait de déposer nos bulletins dans l'urne, mais aussi dans la façon dont nous continuons d'avancer une fois qu'ils ont été comptés.

Andrew Scheer, chef du Parti conservateur

Le leader conservateur a aussi souligné le fait qu'à ses yeux, le pays est plus divisé que jamais, notamment en raison de la montée du Bloc québécois par opposition à la vague conservatrice qui a balayé les Prairies.

Andrew Scheer a enfin lancé un message à la nation québécoise : les valeurs des Québécois sont celles des conservateurs, a-t-il assuré, énumérant la liberté d'expression, la réduction de la taille de l'État et les baisses d'impôts. Les Québécois et Québécoises peuvent compter sur nous pour défendre les valeurs du Québec.

Notre dossier Élections Canada 2019

Politique fédérale

Politique