•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Richard Martel réélu dans Chicoutimi-Le Fjord

Richard Martel lève le bras en l'air en signe de victoire.

Richard Martel a dû attendre après minuit pour célébrer sa victoire avec ses militants.

Photo : Radio-Canada

Chantale Desbiens

Les électeurs de Chicoutimi-Le Fjord ont accordé leur confiance à Richard Martel pour un deuxième mandat à la Chambre des communes.

Il a fallu attendre jusqu'à la toute fin du dépouillement des votes pour confirmer un gagnant dans la circonscription de Chicoutimi-Le Fjord. Richard Martel a obtenu 36,7 % des voix, alors que Valérie Tremblay en a reçu 35,2 %.



Ça ressemblait à un match Remparts contre Saguenéens. On a réussi à gagner à la fin, a affirmé Richard Martel qui a reconnu que la vague bloquiste se faisait sentir au cours des dernières semaines.

Je voulais gagner, mais quand j'ai vu mon équipe vouloir gagner comme ça, il ne fallait pas qu'on l'échappe.

Richard Martel, député de Chicoutimi-Le Fjord

Tout au long de la campagne, Richard Martel s’est fait le défenseur des grands projets industriels dans la région, dont celui d’un gazoduc et d’une usine de liquéfaction de gaz naturel dans l’arrondissement de La Baie par l’entreprise GNL Québec.

Il s’est d’ailleurs dit ouvert à l’idée que le tracé de GNL Québec puisse servir de base au projet de corridor énergétique, qui permettrait de transporter du pétrole de l’ouest canadien jusque dans l’est du pays.

Enseignant de formation, Richard Martel a été entraîneur des Saguenéens de Chicoutimi puis des Marquis de Jonquière. Richard Martel avait été élu une première fois lors de l’élection partielle de juin 2018.

Valérie Tremblay est assise dans un local avec des militants.

Valérie Tremblay attend les résultats avec impatience dans Chicoutimi-Le Fjord.

Photo : Radio-Canada / Catherine Gignac

La candidate du Bloc québécois Valérie Tremblay n’a donc pas réussi à s’imposer dans la circonscription de Chicoutimi-Le Fjord en dépit des bons résultats de son parti à l’échelle québécoise. Le BQ a néanmoins effectué une remontée par rapport à l’élection partielle de juin 2018. Dans Chicoutimi-Le Fjord, les bloquistes avaient alors obtenu 5,6 % des votes derrière les conservateurs, les libéraux et les néo-démocrates.

On a ici un fond nationaliste qui est profond et les gens ont envie qu'on les respecte, qu'on les défende et qu'ils aient une voix, a déclaré Valérie Tremblay au sujet de la remontée du Bloc québécois.

Lors de la campagne électorale, Valérie Tremblay a dû s'excuser d'avoir tenu des propos, sur Twitter, contre l'islam radical et le port du voile.

Quant à la représentante du Parti libéral du Canada, Dajana Dautovic, elle a mené une campagne très discrète au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Sa candidature a été connue le 25 septembre. L’actuaire de la région de Québec n’a participé à aucun débat.

De son côté, la candidate du Parti vert, Lynda Youde, a été très active auprès des groupes d'opposants au projet d'usine de liquéfaction de gaz naturel. Elle en était à sa deuxième campagne électorale. Lors de l’élection partielle de juin 2018, elle avait recueilli 3,1 % des votes.

La circonscription de Chicoutimi-Le Fjord compte 65 628 électeurs.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique fédérale