•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le bloquiste Mario Simard remporte son pari dans Jonquière

Mario Simard au micro.

Mario Simard s'est adressé à ses partisans.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

Mireille Chayer

La circonscription de Jonquière passe de l’orange au bleu. Le candidat du Bloc québécois, Mario Simard, a battu la néo-démocrate Karine Trudel, qui briguait un deuxième mandat après avoir été élue en 2015.

Il a obtenu 35 % des voix alors que Karine Trudel en a obtenu 24 %.

L’annonce de l’élection de Mario Simard a provoqué une explosion de joie au Côté-Cour, où ses partisans étaient rassemblés. Le nouveau député a été accueilli en héros.



C’est une charge d’affection quand même assez énorme d’être accueilli comme ça. J’en dois une part significative, je le sais, à mon chef [Yves-François Blanchet] qui a fait un super travail. J’en dois une part à mon équipe qui a été d’une efficacité redoutable, je dois le dire, a exprimé le nouveau député.

Celui qui est chargé de cours à l’Université du Québec à Chicoutimi depuis 2005 a remercié les électeurs de Jonquière de lui avoir donné leur confiance.

Des militants célèbrent au Café-Théâtre Côté-Cour.

Des militants de Mario Simard en liesse à l'annonce des résultats dans Jonquière.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

Mario Simard a indiqué qu’il se contenterait lundi soir de savourer sa victoire et qu’il se mettrait au travail mardi matin. Il se réjouit de voir plusieurs de ses collègues bloquistes élus eux aussi.

Je suis simplement heureux de voir que je ne serai pas seul à Ottawa. On va être nombreux et on est une belle équipe de gens dynamiques. Ça va être très intéressant dans les prochaines semaines.

Mario Simard, député de Jonquière

Les premières réactions du bloquiste Mario Simard dans Jonquière

En plus de Karine Trudel, Mario Simard a donc aussi réussi à éclipser le conservateur Philippe Gagnon, le libéral Vincent Garneau, la verte Lyne Bourdages et la candidate du Parti populaire, Sylvie Théodore.

Mario Simard a étudié en science politique et a été l’attaché de Claude Patry, député dans Jonquière-Alma de 2011 à 2015.

Dans Jonquière, un peu plus de 72 000 électeurs étaient appelés aux urnes.

Fini la politique pour Karine Trudel

En mêlée de presse quelques minutes après l’annonce des résultats, la députée défaite, Karine Trudel, a affirmé qu’elle se retirait de la vie politique. Certaines rumeurs voulaient qu’elle poursuive sa carrière en politique municipale, mais il n’en est pas question, a-t-elle annoncé.

Si les citoyens de Jonquière ne m’ont pas fait confiance pour un deuxième mandat, je me retire de la politique. C’est terminé pour de bon.

Karine Trudel, députée défaite dans Jonquière

Karine Trudel félicite son adversaire bloquiste

Karine Trudel estime avoir fait une campagne de terrain très positive. Elle ne sait pas ce qui a pesé dans la balance quant aux résultats. Elle soutient que si c’était à refaire, elle ne changerait rien dans sa campagne.

Celle qui était factrice au moment de son élection en 2015 se mettra en quête d’un nouvel emploi.

J’ai quitté Postes Canada il y a quatre ans dû à plusieurs problèmes techniques avec l’implantation des boîtes communautaires, il y a eu beaucoup de pertes d’emplois, donc ça va être pour moi le retour sur le marché du travail et la recherche d’emploi.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique fédérale