•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des champignons toxiques trouvés près d'une école de Vancouver

Quatre champignons blancs sortis de terre avec un chapeau rouge et des taches blanches.

L’amanite tue-mouches (Amanita muscaria) est facile à identifier. Il intoxique principalement par des effets neuropsychiques.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Société de mycologie de Vancouver avertit la population de la présence d’un champignon rouge vénéneux près d’une école de la ville.

Rarement mortelle, l'amanite tue-mouches, un champignon rouge avec des points blancs dont les illustrations figurent souvent dans les contes de fées, est néanmoins systématiquement toxique.

Plusieurs d’entre eux ont été trouvés dimanche près de l'École Henry Hudson à Vancouver.

La Commission scolaire de Vancouver affirme les avoir retirés lundi matin et note que les cours des écoles sont inspectées régulièrement afin d'assurer leur élimination afin qu'aucun élève ne risque de s'intoxiquer.

Il a le pouvoir de provoquer des troubles du comportement, du délire ou encore de l’euphorie.

Mendel Skulski, président, Société de mycologie de Vancouver

Ses effets rapides sont vraiment déplaisants et ils peuvent durer jusqu’à 24 h , ajoute M. Skulski.

Bien que ce champignon soit parfois cueilli volontairement pour ses effets hallucinogènes, la Société de mycologie de Vancouver déconseille de s’en approcher, de les ingérer ou de leur donner un coup de pied pour éviter leur multiplication.

L'important pour les enfants, c'est qu'ils respectent la nature et le cours normal de la vie du champignon en le laissant tranquille. Ça évite évidemment d'y être exposé, dit Mendel Skulski.

Colombie-Britannique et Yukon

Santé publique