•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de vague, mais deux députés verts réélus en Colombie-Britannique

Elizabeth May, micro en main, avec un tableau affichant les résultats électoraux en arrière-plan.

Elizabeth May, chef du Parti vert, attendait les résultats de l'élection fédérale au centre des congrès de Victoria.

Photo : Radio-Canada / Chris Corday

Mugoli Samba

Le Parti vert misait gros et parlait même de vague verte pour l’île de Vancouver lors de la campagne électorale. Pari perdu : après le dépouillement des votes, les verts n'ont fait que conserver les deux sièges qu'ils avaient déjà en Colombie-Britannique.

La cheffe du Parti vert, Elizabeth May, a récolté 47,3 % des votes dans la circonscription de Saanich–Gulf Islands, ce qui lui permettait d’être réélue comme députée.

Elle y a été élue pour la première fois en 2011, puis à nouveau lors de l’élection de 2015. La circonscription compte, entre autres, le village de Fulford Harbour, sur l'île de Salt Spring, où le Parti vert a obtenu 81 % des voix de vote à la dernière élection.

Paul Manly, député vert dans la circonscription de Nanaimo-Ladysmith, a été réélu grâce à 34,7 % des voix. Il y avait été élu pour la première fois lors d’une élection partielle au mois de mai.

Un groupe de personnes applaudit

Rassemblement des verts dans le quartier général d'Elisabeth May au centre des congrès de Victoria

Photo : Radio-Canada / Chris Corday

Au début de la campagne, le Parti vert croyait pouvoir remporter six sièges sur et autour de l’île de Vancouver, notamment dans la circonscription de Victoria. Sa cheffe a consacré plus d'une trentaine d’arrêts de campagne en Colombie-Britannique, majoritairement sur l’île de Vancouver.

Au quartier général du Parti vert à Victoria, Elizabeth May a déclaré qu’elle [n’était pas certaine] qu’elle serait toujours à la tête du parti lors de la prochaine élection, mais qu'elle demeurerait toutefois députée de Saanich–Gulf Islands.

Je me tiens devant vous avec le coeur brisé, a-t-elle dit à ses partisans, réunis au centre des congrès de Victoria. Elizabeth May déplore entre autres la défaite de Racelle Kooy, candidate dans la circonscription de Victoria, une femme autochtone que je voulais entendre à la Chambre des communes.

Elizabeth May livre un discours

Elizabeth May livre son discours au quartier général du Parti vert à Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Chris Corday

La cheffe dit aussi regretter la défaite de David Merner, candidat dans la circonscription d’Esquimalt-Saanich-Sooke. Il s'était joint au Parti vert en 2018 après avoir tourné le dos au Parti libéral, pour lequel il militait depuis 30 ans, en raison de leur décision d'acheter le pipeline Trans Mountain.

Elizabeth May affirme toutefois que la soirée électorale avait vu le meilleur résultat électoral d’un parti vert au scrutin majoritaire uninominal à un tour, grâce à la victoire historique de Jenica Atwin à Fredericton.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Politique fédérale