•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sylvie Bérubé, du Bloc québécois, élue dans Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou

Une femme étreint une personne vue de dos.

Sylvie Bérubé est élue dans Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Radio-Canada

Sylvie Bérubé, du Bloc québécois, prendra la relève de Romeo Saganash dans la circonscription Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou.

L'Abitibi-Témiscamingue est donc représentée par le Bloc dans ses deux circonscriptions. La députée élue avec 37,7 % des voix a terminé avant la libérale Isabelle Bergeron (28,1 %) et le conservateur Martin Ferron (16,6 %).

La nouvelle députée était émue à son arrivée à son local électoral. Il faut dire que la lutte a été serrée, particulièrement en début de soirée, où les candidates bloquiste et libérale prenaient tour à tour la tête du classement.

Sylvie Bérubé s’est réjouie de la bonne performance de son parti. Je vais être présente dans ma région, je vais aller partout. Ceux que je n’ai pas eu la chance de visiter pendant la campagne électorale, ce sont les premiers que je vais aller visiter comme députée, a-t-elle assuré.

Jacline Rouleau sereine

Celle qui espérait succéder à Romeo Saganash comme représentante du NPD a félicité son adversaire et a tenu à remercier ceux et celles qui ont voté pour elle.

Jacline Rouleau tente de succéder à Roméo Saganash en tant que candidate du NPD

Jacline Rouleau tentait de succéder à Roméo Saganash en tant que candidate du NPD.

Photo : Radio-Canada / Émélie Rivard-Boudreau

Jacline Rouleau, qui a récolté 11,9 % du vote, ne ferme pas la porte à se représenter lors des prochaines élections. Je suis vraiment fière de la campagne positive et authentique que j’ai menée. C’est une belle expérience que j’ai vécue, a-t-elle souligné.

Elle retourne maintenant se consacrer à son rôle de mairesse de Senneterre-Paroisse.

Le candidat du Parti conservateur retourne lui aussi à son rôle de maire de Malartic. Martin Ferron semblait déçu du résultat. Il croit que le résultat s’est surtout joué sur la performance des chefs.

Je dirais que c’est le Bloc québécois qui a remporté la victoire. De mon côté, c’est au niveau de la direction, au niveau du chef que ça n’a pas livré, analyse-t-il. M. Ferron ne songe pas à se représenter pour l’instant.

Une candidate libérale pose dans un bar où elle attend le résultat de l'élection avec ses sympathisants.

Isabelle Bergeron a mené une chaude lutte avec Sylvie Bérubé.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

La candidate libérale, Isabelle Bergeron, déplore que la région ne soit pas représentée par une députée du parti au pouvoir.

Ce serait bien pour nous, la région, qu'il y ait une députée assise à la table de décision pour défendre les intérêts de notre région et je vais continuer à le dire, a-t-elle affirmé.

Kiara Cabana-Whiteley, du Parti vert du Canada, a reçu 3,5 % des votes, Guillaume Lanouette du Parti populaire du Canada, 1,2 % des votes, et Daniel Simon, du Parti marijuana, 1,1 % des votes.

Notre dossier Élections Canada 2019

Abitibi–Témiscamingue

Politique fédérale