•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sébastien Lemire, du Bloc québécois, élu dans Abitibi-Témiscamingue

Sébastien Lemire crie, les bras en l'air, soulevé par un partisan.

Sébastien Lemire a fêté sa victoire avec ses partisans.

Photo : Radio-Canada / Jean-Marc Belzile

Radio-Canada

Après huit ans de règne du NPD, la circonscription Abitibi-Témiscamingue est passée aux mains du Bloc québécois. Sébastien Lemire a remporté l'élection par plus de 9000 voix, soit un peu plus de 45 % des votes.

Le nouveau député a rapidement pris l'avance, suivi de la libérale Claude Thibault avec un peu plus de 24 % des votes et du conservateur Mario Provencher, qui a terminé avec environ 15 % des suffrages.

Il a reçu un accueil très chaleureux de ses partisans quelques minutes après son élection. Message très simple et très clair, on est à Ottawa pour une seule chose : la défense des intérêts de l’Abitibi-Témiscamingue et du Québec, a-t-il lancé.

Sébastien Lemire est un militant de longue date pour la cause souverainiste du Québec. Il a d'ailleurs été président de l'aile jeunesse du Parti Québécois.

Sébastien Lemire étreint un homme après son élection.

Sébastien Lemire est un militant de longue date.

Photo : Radio-Canada / Jean-Marc Belzile

[On est] la gang qui était avec Pierre Brien il y a 20 ans, et 20 ans plus tard, le flambeau est à nous, a-t-il souligné dans son discours de remerciement.

L'Abitibi-Témiscamingue, c'est nous!

Sébastien Lemire, député élu d'Abitibi-Témiscamingue

Sébastien Lemire affirme d'ailleurs avoir eu tout de suite une pensée pour son père Guy Lemire lors de son élection. Guy Lemire, qui est décédé en 2010, a été un grand bâtisseur et défenseur de la région.

Je ne peux pas faire autrement que de penser à mon père. Je viens d'avoir plein de témoignages qui me rappellent à lui, c'est de porter cet héritage de bâtisseur de la région puis de cette vision de bâtir une région de façon unie, solidaire, une région solidaire, une région prospère et qui travaille ensemble, a-t-il déclaré en marge des célébrations.

Claude Thibault indécise face à son avenir

La candidate libérale Claude Thibault a tenu à féliciter le vainqueur, qu’elle a appris à connaître à travers les 11 débats dans lesquels ils se sont affrontés.

L'équipe de la libérale Claude Thibault pose en groupe, souriante, dans son local.

Claude Thibault a tenu à remercier son équipe pour ces 40 jours de campagne.

Photo : Radio-Canada / Émilie Parent Bouchard

Elle a aussi remercié ses bénévoles, qui, dit-elle, lui ont permis de passer 40 belles journées de campagne.

Il est cependant trop tôt pour parler d’avenir pour celle qui vient d’être défaite pour une deuxième fois en deux élections fédérales.

En ce qui a trait au futur, j’ai réalisé que j’avais une vocation et qu’une élection fédérale n’est qu’un véhicule parmi tant d’autres pour la faire vivre, pour la faire raisonner et surtout aider les gens de l’Abitibi-Témiscamingue. Pour moi, les batailles sont la parité, d’assurer le virage pour les énergies renouvelables dans la région et s’assurer qu’on arrête les monopoles, donc j’espère que M. Lemire va pouvoir porter ces messages-là également, a-t-elle déclaré.

Mario Provencher félicite le gagnant

L’ancien maire de Rouyn-Noranda, Mario Provencher, termine troisième. Il s’est dit heureux pour Sébastien Lemire et lui souhaite bon succès à Ottawa.

Quatre hommes, dont Mario Provencher, dans son bureau électoral.

L'ancien maire de Rouyn-Noranda, Mario Provencher, a félicité Sébastien Lemire pour sa victoire.

Photo : Radio-Canada / Émilie Parent Bouchard

Il avoue être parti de loin pour faire connaître le Parti conservateur, qui n’était plus présent dans la circonscription depuis plusieurs années.

Il compte maintenant prendre un peu de repos. Je vais prendre un peu de recul, ça fait quand même six mois que je suis en campagne, entre guillemets, parce qu’il fallait se préparer. C’était d’amener la présence du Parti conservateur. On va regarder dans les prochains mois, pour l’instant, je ne dis pas oui, je ne dis pas non, il va y avoir des rencontres dans les prochaines semaines avec tous les autres candidats, affirme-t-il.

Le candidat du NPD, Alain Guimond, n'aura pas réussi à succéder à Christine Moore, de qui il était l'attaché politique depuis huit ans. Il a tenu à féliciter Sébastien Lemire.

Moi évidemment, ce n’est pas le résultat que j’aurais espéré, ça c’est sûr et certain, mais je ne prends pas ça comme un verdict sur le travail qu’on a fait les huit années et demie avec Christine. On est rendu dans un virage, les gens ont décidé de refaire confiance au Bloc, a-t-il soutenu.

Alain Guimond et Christine Moore discutent assis sur un divan, dans la maison d'un sympathisant.

La députée sortante Christine Moore est venue soutenir le candidat Alain Guimond, qui a été son adjoint parlementaire ces huit dernières années.

Photo : Radio-Canada / Émilie Parent Bouchard

Le taux de participation dans la circonscription d'Abitibi-Témiscamingue était d'environ 60 %.

Notre dossier Élections Canada 2019

Abitibi–Témiscamingue

Politique fédérale