•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les libéraux raflent tous les sièges à Toronto

Chrystia Freeland au micro devant des affiches électorales.

La ministre sortante des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a été réélue à Toronto.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les libéraux de Justin Trudeau ont répété leur exploit de 2015 en remportant encore cette année les 25 circonscriptions à Toronto.

Tous les ministres libéraux sortants à Toronto, soit Bill Morneau (Toronto-Centre), Bill Blair (Scarborough-Sud-Ouest), Carolyn Bennett (Toronto-St. Paul's), Ahmed Hussen (York-Sud-Weston), Chrystia Freeland (University-Rosedale) et Kirsty Duncan (Etobicoke-Nord), ont été réélus.

Le NPD de Jagmeet Singh n'a pas réussi à reprendre l'ancienne circonscription de Jack Layton, Toronto-Danforth, ni à faire une percée dans Davenport ou Parkdale-High Park.

Les conservateurs d'Andrew Scheer n'ont pas pu, eux, mettre la main sur l'une des circonscriptions qu'ils convoitaient en périphérie de la ville.

Quant à Renata Ford, la veuve de l'ancien maire de Toronto Rob Ford et belle-soeur du premier ministre conservateur ontarien Doug Ford, elle a perdu son pari de remporter un siège pour le Parti populaire de Maxime Bernier.

Le politologue Pierre Lizée de l'Université Brock attribue d'ailleurs en partie la dominance maintenue du Parti libéral à Toronto à l'effet Doug Ford, dont la cote de popularité est en chute libre, ce qui semble avoir saboté les efforts des conservateurs fédéraux d'Andrew Scheer.

Le professeur de sciences politiques Peter Graefe de l'Université McMaster ajoute que l'appel au vote stratégique de Justin Trudeau contre le NPD a fonctionné.

La vieille stratégie libérale d'essayer d'écraser le vote du Parti vert et du NPD dans les derniers jours de campagne a porté fruit.

Peter Graefe, politologue

Faits saillants :

Davenport : La libérale Julie Dzerowicz a battu le candidat néo-démocrate Andrew Cash, qui tentait de prendre sa revanche après sa défaite en 2015.

Don Valley-Nord : Le député sortant, le libéral Geng Tan, ne sollicitait pas un autre mandat. L'ancien député provincial Han Dong a maintenu le siège dans le giron libéral. L'entrepreneuse Sarah Fisher se présentait pour les conservateurs.

Eglinton-Lawrence : La circonscription a longtemps été dans le giron libéral, mais le conservateur Joe Oliver avait ravi le siège aux libéraux en 2011. Le libéral Marco Mendicino, qui l'avait repris en 2015, a réussi à le conserver face à l'entrepreneuse et candidate conservatrice Chani Aryeh.

Etobicoke-Nord : Au provincial, il s'agit de la circonscription du premier ministre de l'Ontario Doug Ford. Au fédéral, toutefois, la circonscription est libérale depuis 1988. Kirsty Duncan, ministre sortante des Sciences et des Sports, a été élue pour un troisième mandat. Elle a entre autres battu la veuve de l'ancien maire de Toronto Rob Ford et belle-soeur de Doug Ford, Renata Ford, qui se présentait pour le Parti populaire de Maxime Bernier.

Humber River-Black Creek : La libérale Judy Sgro a remporté un septième mandat. Elle avait présenté des excuses durant la campagne, après avoir affirmé que les membres de la communauté noire lui disaient qu'ils aimaient davantage Justin Trudeau dans la foulée des images de lui en « blackface ».

Parkdale-High Park : Le néo-démocrate Paul Taylor n'a pas réussi à ravir la circonscription au député libéral sortant Arif Virani, élu pour la première fois en 2015. La circonscription avait changé de camp à plusieurs reprises par le passé entre le NPD et le Parti libéral.

Scarborough-Agincourt : La libérale Jean Yip avait remporté la circonscription en 2017 lors d'une élection partielle à la suite de la mort de son mari et député, Arnold Chan. Elle a réussi à garder son siège cette année face au fiscaliste et candidat conservateur Sean Hu.

Scarborough-Sud-Ouest : Le ministre sortant de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime, Bill Blair, a remporté un deuxième mandat. Il faisait face à la candidate vedette des conservateurs, la soldate Kimberly Fawcett.

Toronto-St. Paul's : La ministre sortante des Relations Couronne-Autochtones Carolyn Bennett a obtenu un huitième mandat.

Toronto-Centre : Le ministre sortant des Finances, Bill Morneau, a remporté un deuxième mandat dans cette circonscription qui est un château fort libéral depuis plus de 25 ans.

Toronto-Danforth : Le NPD n'a pas réussi à reprendre aux libéraux l'ancienne circonscription de Jack Layton. La députée libérale sortante Julie Dabrusin a été réélue face à la cinéaste et professeure d'arts Min Sook Lee, qui représentait le NPD.

University-Rosedale : La ministre sortante des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a remporté un deuxième mandat. Ça me fait un très, très grand plaisir d'être parmi vous mes chers amis, a lancé Mme Freeland lors d'une fête pour marquer sa victoire.

York-Centre : Les conservateurs et leur candidate pro-vie Rachel Willson n'ont pas réussi à reprendre la circonscription au député libéral sortant Michael Levitt.

York-Sud-Weston : Le ministre sortant de l'Immigration, Ahmed Hussen, a remporté un deuxième mandat. Le néo-démocrate Yafet Tewelde a été son plus proche adversaire.

Réactions

Parmi les thèmes qui ont retenu l'attention dans la Ville Reine durant la campagne : le logement abordable, l'environnement, le transport en commun et le contrôle des armes à feu à la suite d'une série de fusillades.

Le maire de Toronto, John Tory, a « félicité » le premier ministre Justin Trudeau pour sa réélection, bien qu'il sera maintenant à la tête d'un gouvernement minoritaire.

M. Tory a aussi rappelé à M. Trudeau ses promesses durant la campagne de « continuer à investir dans l'expansion du transport en commun à Toronto, le logement abordable, les enfants et les familles, un élément important pour s'attaquer à la violence armée ».

J'ai hâte de continuer à collaborer avec notre premier ministre et tous les députés torontois au Parlement, a-t-il dit, pour nous assurer que ces investissements [promis], particulièrement en transport en commun, aillent de l'avant et augmentent.

Le maire espère rencontrer le chef libéral « dès que possible » pour discuter de ces enjeux.

De son côté, la candidate à la chefferie du Parti libéral de l'Ontario Mitzie Hunter affirme que la victoire des libéraux fédéraux est un « référendum sur le premier ministre Ford » et ses « mauvaises politiques et coupes budgétaires ».

Le premier ministre Ford a suspendu les travaux à Queen's Park pendant cinq semaines, abandonnant ses responsabilités en tant que chef de la province, pour aider la campagne [du chef conservateur fédéral Andrew Scheer] et ça n'a pas fonctionné, dit-elle.

Notre dossier Élections Canada 2019

Politique fédérale

Politique