•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brian Masse remporte un 7e mandat consécutif dans Windsor-Ouest

Portrait d'un homme souriant en costume. Il porte des lunettes. En arrière-plan, floue, l'entrée d'un bâtiment

Le candidat néo-démocrate Brian Masse entamera son septième mandat consécutif dans la circonscription de Windsor-Ouest.

Photo : CBC/Tahmina Aziz

Yessica Chavez

Le candidat néo-démocrate Brian Masse conserve son siège pour un septième mandat consécutif dans Windsor-Ouest, après avoir défait la candidate libérale Sandra Pupatello.

Sa réélection permet au Nouveau Parti démocratique (NPD) de conserver un de ses châteaux forts. S'il est désolé pour ses deux collègues néo-démocrates de la région qui ont perdu leur siège, Brian Masse semble excité à l'idée d'avoir un gouvernement libéral minoritaire.

C'est comme ça que le NPD a obtenu la sécurité sociale, notre assurance maladie, notre drapeau canadien. Dans les gouvernements minoritaires, c'est souvent le NPD qui a fait la différence, a affirmé le candidat.

Le NPD avait d’ailleurs reçu l’appui du plus grand syndicat de la région, soit la section locale d’Unifor qui représente plus de 12 000 travailleurs.

En campagne électorale, le chef néo-démocrate Jagmeet Singh avait promis la création d’une stratégie nationale du secteur de l’automobile qui comprendrait un fonds pour l’innovation de 300 millions de dollars­.

Une promesse faite dans la région de Windsor, capitale de l’automobile canadienne, qui a vécu des moments difficiles au cours des dernières années.

Brian Masse, qui détient ce siège depuis 2002, a aussi empêché le retour des libéraux.

Les libéraux fondaient beaucoup d'espoir sur leur candidate Sandra Pupatello. Malgré sa défaite, elle s'est présentée très souriante au rassemblement libéral qui avait lieu à Windsor. C'est dommage, vraiment. Je voulais un résultat différent, mais nous avons travaillé fort et nous avons mis la barre haut pour le candidat néo-démocrate qui a dû travailler très fort pour conserver son siège, s'est-elle exclamée devant ses partisans.

L’ancien vice-premier ministre du Canada, le libéral Herb Gray, avait détenu la circonscription pendant plus de 39 ans, un record dans la politique canadienne.

Lutte serrée jusqu'à la dernière minute dans Windsor–Tecumseh

Ce n'est que dans les premières heures de la nuit de lundi à mardi que le libéral Irek Kusmierczyk a officiellement été déclaré élu dans la circonscription de Windsor–Tecumseh. Tout au long de la soirée, la néo-démocrate Cheryl Hardcastle qui tentait de se faire réélire a joué du coude-à-coude avec le candidat libéral.

Je suis extrêmement reconnaissant envers notre équipe et nos bénévoles qui ont fait un travail énorme. En tant que conseiller municipal, j'ai appris à travailler avec des gens de tous les horizons politiques, et c'est ce que je suis prêt à faire aussi dans ce gouvernement minoritaire, a affirmé Irek Kusmierczyk.

Notre dossier Élections Canada 2019

Windsor

Politique fédérale