•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les machines Presto régulièrement en panne parce que les pièces ne sont pas collectées

Photo d'une borne de recharge Presto à la station de métro St. Andrew

Une borne de recharge Presto dans une station de métro à Toronto

Photo : Radio-Canada / Michel Bolduc

Radio-Canada

Selon un rapport de la vérificatrice générale de la Ville de Toronto, les bornes de recharge de la carte de transport Presto qui se trouvent à bord des tramways tombent régulièrement en panne parce que les pièces ne sont pas collectées assez souvent.

D'après notre travail d'audit, il semble que ni la CTT, ni Presto, ni ses distributeurs ne s'assurent actuellement de faire en sorte que les boîtes soient vidées régulièrement, dit le rapport.

Dans son rapport sur les équipements Presto et les pertes de revenus de la Commission de transport de Toronto (CTT), la vérificatrice générale, Berverly Romeo-Beehler, a aussi relevé des problèmes pour les lecteurs de carte Presto dans les autobus.

Comme les bornes de recharge, les lecteurs ne seraient pas reconnus comme étant hors service par le logiciel qui contrôle le système, ce qui signifierait que le taux de disponibilité de Presto de 98,8 % rapporté par la CTT serait surestimé.

La CTT a déjà dit que les pannes des différents équipements liés à la carte Presto lui coûtent 3,4 millions de dollars par an.

La vérificatrice n'a pas fourni d'estimation, mais croit que le montant avancé par la CTT ne semble pas exagéré. Dans le rapport, elle recommande notamment que la CTT et Metrolinx travaillent ensemble pour développer un nouveau système qui détecterait tous les problèmes.

Le documents qui compte 35 recommandations, sera présenté au conseil d'administration de la CTT et au comité d'audit du conseil municipal de Toronto plus tard cette semaine.

Avec les informations de CBC

Toronto

Transport en commun